Alors oui, la série met en scène un groupe d’ados, mais franchement, les adultes vont y trouver plus que leur compte. Mortel est rythmée, flippante, et si elle surfe sur le fantastique, elle n’oublie pas de s’ancrer aussi dans son époque.

Le pitch

On suit les aventures de Sofiane (Carl Malapa), élève d’un lycée de banlieue (la série est tournée au Havre pour infos !) Son frère a disparu quelques mois auparavant, et il continue toujours à poser des affiches pour le retrouver, persuadé qu’il n’a pas fugué comme tout le monde le dit. Victor (Nemo Schiffman), un élève de sa classe, lui aussi paumé, lui propose son aide et même si Sofiane au premier abord n’est pas franchement pour, il finit par accepter et embarque Victor dans une aventure qui va vite les dépasser.

Bande annonce MORTEL

Écouter ma chronique de Mortel sur France Bleu Touraine

3 raisons de regarder MORTEL

Des ados projetés dans un univers fantastique, à leur dépends…. la recette n’est pas nouvelle ! Mais le traitement de l’histoire est très bien réalisé et surtout, les 3 acteurs principaux (Carl Malapa, Nemo Schiffmann et Manon Bresch) sont plus qu’excellents et nous emportent dans l’histoire.

1- Vaudou y es-tu ?

Une série (française) qui parle de Vaudou, c’est quand même assez rare pour le noter ! Sofiane et Victor vont faire un pacte avec un dieu vaudou Obé (interpreté par Corentin Fila, non sans rappeler Joey Star ;p). qui leur promet de les aider à retrouver Reda, le frère de Sofiane.

Ce faisant, ils vont se retrouver doter de pouvoirs : Sofiane peut manipuler les autres, et Victor entendre les pensées, et entrer dans l’esprit des gens.

Des pouvoirs non sans conséquence : quand l’un utilise son pouvoir, il affaiblit l’autre… Et surtout, cela crée une addiction, poussant à vouloir sans cesse les utiliser, quitte à se perdre en route et quitte à en mourir…

2- Une équipe improbable

Beaucoup de fictions se basent sur les duos improbables.. Ici on a Sofiane, un petit caïd en révolte, et Victor, un jeune dépressif, qui a tenté de se suicider quelques temps auparavant et que tout le monde au lycée traite comme un paria…

Sofiane et Victor, sous l’emprise de Obé

Leur improbable pacte va forcément les rapprocher.

Si Sofiane au début utilise Victor a ses propres fins, les deux ados vont se rapprocher peu à peu, se faire confiance et former une bonne équipe, s’appuyant au passage sur les connaissances de Luisa, une fille de leur lycée dont la grand-mère pratique le vaudou et qui va les aider dans leur recherche de Reda.

3- Être ado aujourd’hui

La série est un bon cocktail entre action, drama adolescent et amour (la tension entre Luisa et Victor est palpable).

Elle dépeint bien cette période transitoire entre l’enfance et l’âge adulte, les découvertes (la sexualité, l’alcool, la drogue, la violence..) et le mal être, ici exacerbé par la présence d’Obé, le dieu vaudou, qui va pertuber de nombreux élèves du lycée. Qui l’a invoqué ? Que veut-il ? Peut-il vraiment aider Sofiane à retrouver Reda ?
La série explore aussi le slutbashing, et le pouvoir des réseaux sociaux aujourd’hui : comment tout peut basculer rapidement sur une rumeur, laissant place au harcèlement. Des ados en quête d’identité, bousculés dans leurs convictions, qui trouvent mal leur place dans leur famille…

Bref, je vous conseille cette série française qui sort de l’ordinaire, rythmée par une BO de rap de fou ! Et petit clin d’œil à Simon Astier (dont l’homme est fan depuis Hero Corp) qui co-réalise ici avec Edouard Salier une série pour Netflix très réussie !

Mortel – Netflix – Saison 1 – 6 épisodes (la deuxième saison est déjà dans la boîte !)