Mon amie des ténèbres – Manga

Avec Crevette, on a découvert à la bibliothèque le manga Mon amie des ténèbres, de Taku Kawamura et on a eu un gros coup de coeur, pour cette histoire très rafraichissante et drole.

L’histoire

Taiyô Takada vient d’arriver dans sa nouvelle école : c’est un jeune homme enjoué qui s’intègre assez rapidement. Il découvre alors que dans sa classe se trouve une fille étrange, Akane Nishimura, que tous les élèves surnomment « la sorcière des ténèbres ». De folles rumeurs courent sur son compte : qu’elle jette un maléfice d’un simple regard, et qu’on peut être maudit rien qu’en la touchant. Bien entendu, rien de tout cela n’est vrai. Akane est juste timide et seule, subissant au quotidien le harcèlement et les moqueries des autres enfants. Taiyo va tout changer. Fasciné par Akane et ses dons de sorcière, qu’il prend au premier degré, il veut à tout prix devenir son ami.

Ce qu’on aime avec Crevette

Déjà, on est très fans de Taiyo Takada (qu’on appelle entre nous tagada, hum). Ce gamin est tellement naïf, adorable, et presque toujours à côté de la plaque qu’il parvient à désamorcer chaque attaque qu’un enfant lance contre Akane sans même s’en rendre compte. Il déstabilise non seulement ses attaquants, mais aussi Akane Nishimura elle-même. C’est la première fois que quelqu’un la trouve cool. La première fois qu’un GARÇON la trouve cool. Peu à peu, les deux enfants vont devenir amis.

Avec sa logique imparable, Takada est terriblement drôle : on rit beaucoup avec ce manga. Mais l’histoire est aussi porteuse d’espoir. Au début, Nishimura (au japon, on s’appelle toujours par le nom de famille, sauf quand on est très proche) se sent mal. Comme elle vit seule avec son père, elle fait semblant que tout va bien, malgré les moqueries constantes dont elle est l’objet à l’école. En quelques semaines, Takada va changer toute sa vie, et lui redonner espoir, par le simple fait qu’il croit en elle.

Un joli manga à faire lire à tous les kids.

Ce shônen (manga pour jeune public) a déjà 6 tomes aux éditions Nobi Nobi ! :

Tu le connaissais ?