Lectures Manga et romans graphiques de la rentrée

Entre les nouveautés que je reçois gracieusement de la part de certains éditeurs et les livres qu’on emprunte à la bibliothèque (tant Crevette que moi, car depuis un an je lis de plus en plus de romans graphiques) je peux te dire qu’il y en a un paquet qui transite à la maison chaque mois ! Voici quelques titres qui nous ont marqué, ma 10 ans et moi.

J’ai lu

Là où murmure la mer

Le pitch : Un petit village italien, au bord de la mer. Marina a été levée par son père, suite à la mort de sa mère “par sa faute”. Sauf que Marina ne connait pas les circonstances de sa disparition, car son père refuse d’en parler. Elle rencontre alors José, un français persuadé que sa mère n’est autre que Claudia, une chanteuse française très populaire. Ensemble, ils décident de mener l’enquête et partent en France, sur les traces de la chanteuse.

De Keiko Ichiguchi aux éditions Kana.

Attention, la couverture et le titre donnent l’impression d’un roman léger alors qu’en fait, ici, c’est tout le contraire. Si j’ai vraiment beaucoup aimé ce roman graphique, il est néanmoins très, TRÈS, sombre. La jeune Marina porte en elle une douleur de vivre, étouffante. Chaque nuit, elle fiat des cauchemars qui la terrorisent. Elle sent le poids de la culpabilité du survivant, sans comprendre à cause du mutisme de son père. Est-il en colère contre elle ? Ou souhaite-t-il la protéger d’une histoire encore plus lourde à porter ? Quoi qu’il en soit, ce roman parle de secret de famille et de nécessaire résilience. Petit bémol cependant, j’ai trouvé que l’histoire est parfois un peu tirée par les cheveux.

Shino ne sait pas dire son nom

Le pitch : Aujourd’hui est un grand jour pour Shino : elle entre au lycée ! Timide et renfermée, la jeune fille rêve de prendre un nouveau départ et de se faire enfin des amis. Mais ce qu’elle redoutait finit par arriver… Au moment de se présenter, elle bute sur son propre nom. Incapable de le prononcer, elle devient la risée de la classe !Shino est atteinte d’un trouble de la parole. Complexée depuis l’enfance par ce handicap, elle préfère se tenir à l’écart plutôt que d’affronter le jugement des autres. Pourtant, le vent tourne quand elle rencontre Kayo… Avec courage et maladresse, les deux adolescentes vont se lancer dans un projet artistique aussi original que libérateur !

De Shuzo Oshimi aux éditions KiOon

Ce manga est un one shot (un seul tome) et il est plein de sensibilité. Il traite de trouble de la parole. C’est aussi très autobiographique, car l’auteur raconte à la fin du manga sa propre histoire, et notamment quand il a appris que son trouble était en fait le bégaiement. L’histoire est bien menée, traitée avec délicatesse et la rencontre de Shino et Kayodrôle : ces deux jeunes filles très différentes vont créer ensemble un lien très fort.

Nabi Prototype

Le pitch : Découvrez, dans ce recueil de nouvelles dessinées sur trois ans, les prémisses de la série Nabi de Kim Yeon-Joo, une jeune dessinatrice coréenne ! Vous y ferez la connaissance des personnages principaux de la Maison du Lotus, un orphelinat pas comme les autres. Voici un univers personnel aux accents lyriques à découvrir !

La couv m’avait tout de suite attirée, par son titre (Nabi veut dire Papillon en coréen) et sle trait du dessin… Le fait que ce soit un recueil de nouvelles aussi. Mais en fait je n’ai pas réussi à entrer dans ces mini histoires. Pourtant les personnages sont attirants. Je pense qu’il faudra surtout que je lise les mangas Nabi avant de me faire une opinion définitive.

Crevette a lu

Le grimoire d’Elfie (Tome 1)

Le pitch : Depuis la mort de leur mère, Elfie et Magda vivent chez une tante acariâtre. Leur sœur aînée débarque alors de Londres bien décidée à les emmener avec elle. Elle a transformé un bus anglais en librairie ambulante pour aller de village en village. Une nouvelle vie commence  ! Leur première étape les amène dans une île bretonne où de vieilles rancœurs secouent la population, pour un mystérieux timbre perdu. Mais surtout, Elfie découvre qu’elle a hérité des talents de sorcière de sa mère, et d’un grimoire qu’elle doit nourrir de ses écrits.  

De Christophe Arleston, Audrey Alwett et Mini Ludvin aux éditions Drakoo.

Crevette a adoré les histoires d’Elfie (et moi aussi). Cette gamine volontaire et têtue ne se laisse désarmer par rien : ni par la nouveauté, l’inconnu et encore moins par la découverte de ses pouvoirs magiques. Accompagnée de sa grenouille avec qui elle peut communiquer, et de son ami rencontré sur place Ronan, ils vont mener l’enquête à la recherche d’un timbre perdu pour réconcilier tout le village. Ça sent les enquêtes à la Alice ou au club des 5, et les extraits de journaux en illustration sont bien vus. On valide.

À noter : il y a déjà 3 tomes, et on a hâte de découvrir les deux autres.

Iruma à l’école des démons

Le pitch : Un jour, le jeune Iruma devient, bien malgré lui, le petit-fils adoptif d’un papy démon excentrique. Une nouvelle vie commence alors pour lui à Babyls, une école peuplée de monstres en tout genre, où personne n’a jamais vu d’humain, mais tout le monde rêve d’en dévorer un ! Et entre les démons qui le défient en duel, les succubes extravagantes et les épreuves scolaires mettant sa vie en péril, Iruma ne pourra compter que sur un atout : sa gentillesse désarmante. Mais comment un humain au bon cœur va-t-il pouvoir survivre dans cet enfer ?!

D’Osamu Nishi aux éditions Nobi Nobi.

La saga compte déjà une quinzaine de tomes du shônen (un manga d’action pour les jeunes) dans lesquels on suit les aventures hilarantes de Iruma, vendu par ses parents (Crevette a trouvé ce passage “bien imaginé”) à un grand-père démon fantasque, mais affectueux. Iruma va devoir survivre à cette école hors du commun, malgré le fait qu’il est au début un peu lâche et tente toujours de fuir avant de résoudre les problèmes, un par un.

Lilli la fillette qui murmure à l’oreille des animaux – Panique au zoo (T1)

Le pitch : Lilli a un secret prodigieux : elle sait parler aux animaux et fait éclore les fleurs grâce à son rire ! Pourtant, ses dons sont souvent très mal acceptés par ses camarades et elle est obligée de déménager à chaque fois qu’ils sont découverts. Heureusement, elle est accompagnée de son fidèle chien Bonsaï, et sympathise avec Isaïah, le garçon le plus populaire de l’école, mais qui semble lui aussi cacher un secret. Tout se complique pour la fillette le jour où sa classe prévoit une sortie… au zoo ! Entourée d’animaux, que va-t-il se passer pour Lilli ?

De Yatoyaniwa aux éditions Nobi Nobi.

Pour la petite histoire, c’est ma sœur qui a offert ce livre à notre fille car il arrive qu’on la surnomme Lily. 😉

L’histoire est clairement pour les enfants, plutôt légère. Adaptée des romans de Tanya Stewner (Liliane Susewind), la série est courte et comprend un deuxième tome. C’est léger, pas prise de tête et c’est marrant de voir comment Lilli fait tout pour cacher son don. À cause de cela, tout le monde la met à l’écart. Et si elle n’était pas la seule à avoir des secrets ? Arrivera-t-elle à apprendre à s’accepter comme elle est ?