My Name, un drama intense sur fond de vengeance

À 17 ans, Yoon Ji Woo vit seule et en bave : son père est un gangster en cavale, elle se fait harceler par ses camarades de classe… Bref, elle sait déjà ce que morfler veut dire. Mais lorsque son père se fait assassiner quasiment sous ses yeux, Ji Woo (interprétée par l’excellente Han So Hee) rejoint un réseau du crime organisé. Persuadée que le tueur est un policier, elle infiltre la police sous couverture, afin d’apprendre la vérité derrière son père. Mais elle n’est pas au bout de ses surprises.

bance annonce My Name VF

Un thriller bien ficelé et intense

My Name est un drama d’action et dramatique qui ne vous laisse pas une minute de répit. À partir de la mort de son père, Ji Woo va commencer à perdre pied. Elle est alors recueillie par un chef de gang qui connaissait bien son père et la prend sous son aile. Il l’aide alors à s’endurcir et à apprendre à se défendre, seule. Peu à peu, Ji Woo va gagner sa place au sein du gang. Elle apprend alors que le meurtrier de son père fait sûrement partie de la brigade des stup’. Déterminée à venger son père, elle décide alors de faire l’école de police pour intégrer le service et mener l’enquête de l’intérieur.

Une héroïne sur qui tout repose

Han So Hee est tout simplement bluffante dans ce drama ! Elle a suivi un entraînement intensif pour être crédible dans les scènes de combat et le résultat est impressionnant. J’avais découvert l’actrice dans le k-drama Nevertheless, où elle interprétait une étudiante en art qui tombait amoureuse d’un séducteur ne voulant pas s’engager. Ici, elle est complètement à contre-emploi de ses précédents rôles de comédie romantique et méconnaissable : une vraie guerrière.

Surtout, j’ai trouvé qu’elle interprète à fond son personnage et nous fait passer ses émotions avec beaucoup de force : sa rage, son désespoir, son envie de connaître la vérité à tout prix, et en même temps sa féroce envie de vivre et sa résilience.

My Name

Le duo qu’elle va former avec Jeon Pil Do (Ahn Bo Hyun), un détective de police qui devient son partenaire est aussi intense. Que ce soit dans leurs débuts difficiles comme dans leur rapprochement, qui s’opère peu à peu, sans les éternels clichés que l’on peut voir dans les dramas coréens classiques.

Dans sa quête de vérité, Ji Woon va aussi découvrir des choses qu’elle ne soupçonnait pas : trahison, violence, haine… En tant que taupe, elle joue avec le feu et se brûle les ailes, devant pourtant tout faire pour protéger sa couverture. Chaque épisode repose vraiment entièrement sur l’intensité du jeu de l’actrice, qui porte la série à bout de bras avec talent.

Des méchants hyper charismatiques

Mais en fait, il faut aussi saluer le casting excellent qui a été réalisé : tous les acteurs incarnent avec intensité leur personnage, et cela donne une dimension supplémentaire à la série. J’ai notamment beaucoup aimé la relation qui lie Yoon Ji Woo à son mentor Choi Mu-Jin (Park Hee Soon).

Le criminel incarne pour elle une figure paternelle. Il l’aide à s’infiltrer dans la police, la conseille… Mais cela reste l’un des méchants de l’histoire et son rôle dans la mort du père de l’héroïne se dévoile peu à peu.

L’autre “vilain” de l’histoire, c’est Do Gang-jae (Chang Ryul), qui jalouse sa place auprès du chef de la pègre finit par devenir son plus grand ennemi. Il est aussi porté avec talent par l’acteur qui oscille en folie et rage.

Mon avis sur My Name

My Name est un thriller policier, une histoire de vengeance, de gangs et de drogues, très réaliste et incarné.

Bref, la série ne te laissera aucun répit, te chamboulant à chaque épisode, de révélation en révélation avec notamment dans le dernier épisode des scènes chocs qui ne te laisseront pas indifférent !

Ma note : 9/10 (j’ai failli mettre 10/10 🙂

My Name (2021) – 8 épisodes de 40-55 min à voir sur Netflix

Avec Han So Hee, Ahn Bo Hyun et Park Hee Soon.