Rappelez-vous, en Juillet je te parlais du concept d’Écologie d’interieur® et tu as eu eu l’air très intéressé.e par ce concept. Aussi, j’ai été interviewer Marie Queru, la créatrice de cette méthode. Sa passion pour son travail et sa volonté d’aider ses clients à passer à un mode de vie plus écologique m’a séduite. Je lui ai donc demandé de te donner quelques clés pour opérer une transition écologique en douceur, et de nous expliquer la base de sa philosophie qu’elle a bâti sur trois piliers. Elle te dit tout !

La mission de l’écologie d’intérieur®

Il ne s’agit pas uniquement de ranger chez les gens, mais de changer leur rapport à l’objet et à la consommation. Marie en parle très bien dans cette vidéo :

Tout l’enjeu est de trouver la bonne quantité de choses pour soi : l’essentialisme. C’est-à-dire amener les gens à apprécier une vie avec moins d’objets, par l’art de vivre et le plaisir.

L’écologie d’intérieur® est donc pile dans la tendance actuelle de consommation raisonnable. Inspirer les gens pour qu’ils comprennent que la transition écologique ne peut être que bénéfique.

« On ne peut pas continuer à scier la branche sur laquelle on est assis. »

Marie Queru

3 pollutions au quotidien

Marie Queru m’explique ensuite qu’il existe trois pollutions dans notre quotidien :

  1. la pollution visuelle : tous les objets qui nous envahissent ;
  2. la pollution mentale : celle de notre esprit, la charge mentale, ces to-do listes qu’on s’impose sans cesse ;
  3. et bien entendu la pollution environnementale.

Quelle est la réponse de l’écologie d’intérieur® à ces 3 problématiques ?

Les 3 piliers de l’écologie intérieur®

Selon l’experte, avec les 3 piliers de l’écologie d’intérieur®, on répond à toutes ces pollutions :

  1. le beau répond à la pollution visuelle : on enlève ce qui est en trop ;
  2. le pratique : on choisit des objets pratiques pour se faciliter la vie et lutter contre la pollution mentale ;
  3. le durable répond enfin à la pollution environnementale : on a moins d’objets mais plus écologiques et durables. On les aime plus, on prend du plaisir à les entretenir…

Comment mettre cela en place ?

On commence par observer son style de vie, avec l’envie de tendre naturellement vers un mieux. On parle ici de transition écologique douce pour atteindre un lifestyle plus écologique et plus respectueux des ressources de la planète.

Ma mission est d’aider les gens à changer leur rapport à l’objet, pour les aider à être plus heureux, à avoir un impact plus positif.

Marie Queru

Elle ajoute : « Le bonheur est dans le peu ». Mais tout cela doit se faire naturellement, sans contrainte. Il est possible de changer :

  • changer ses pratiques en se faisant plaisir,
  • changer une contrainte  en opportunité,
  • changer durablement le rapport à l’objet.
Pour suivre Marie L’Arrangeuse : https://www.instagram.com/larrangeuse/

Tu te mets quand à l’écologie d’intérieur® ?