3 raisons de regarder Disparu à jamais sur Netflix

Guillaume Lucchesi, 30 ans, est éducateur spé. Il y a dix ans, il a vécu une tragédie, perdant le même soir sa petite amie et son frère, dont la mort n’a aujourd’hui encore pas été élucidée. Alors qu’il demande en mariage sa nouvelle chérie, Judith, celle-ci disparait subitement. Le cauchemar semble se répéter. Guillaume décide de partir à sa recherche et découvre alors des secrets qu’il n’avait pas imaginés. La disparition de Judith serait-elle liée à la mort de son frère ?

La bande-annonce de Disparus à jamais

Bande-annonce de Disparu à jamais

3 raisons de ne pas louper Disparu à jamais

1) La série est adaptée d’un roman d’Harlan Coben

La série est adaptée d’un roman du maître du polar américain, Harlan Coben : Gone for good. Les connaisseurs savent donc qu’il y a de la qualité à la clé ! Suspens, intrigue à tiroirs et rebondissements… De quoi perdre haleine !

La bonne nouvelle, c’est qu’Harlan Coben a signé un contrat de plusieurs millions de dollars pour l’adaptation de 14 de ses romans avec la plateforme Netflix, donc les fans du genre seront ravis de l’apprendre ! Vous pouvez déjà voir en ce moment :

  • Safe (2018) avec Michael C. Hall (Dexter) qui interprète Tom Delaney, un père dont l’adolescente disparaît après une soirée et qui part à sa recherche. Une série que j’ai vue et adorée !
  • Innocent (2021), une série espagnole qui raconte l’histoire de Mat, qui tue accidentellement un homme et se retrouve plongé dans un cauchemar sans fin.
  • Dans les bois (2020) une série polonaise. “Des éléments retrouvés sur le corps d’une victime redonnent espoir à un procureur que sa sœur disparue il y a 25 ans puisse être encore en vie”.
  • Intimidation (2020) une série britannique dans laquelle un père de famille apprend une révélation choquante au sujet de sa femme et cherche désespérément des réponses.

2) Les acteurs sont assez bluffants

Guillaume et son frère

Portant la série, on retrouve Finnegan Oldfield dans le rôle de Guillaume. Le jeune acteur est une des stars montantes du cinéma français, il a d’ailleurs remporté en 2016 le César du meilleur espoir masculin. À ses côtés, on retrouve Nicolas Duchauvelle, toujours un peu dans le même type de rôle, Guillaume Gouix qu’on voit pas mal en ce moment à l’écran et la jeune Garence Marillier, qu’on a pu apercevoir dans le film Palme d’or du Festival de Cannes cette année : Titane. Leur jeu convaincant porte la série de bout en bout.

3) Un suspens de bout en bout

Malgré une fin un peu décevante à mon goût, la série est bien rythmée, avec pas mal de rebondissements, chers à l’auteur. On sent la pâte du pro du polar et les multiples intrigues en parallèle finissent par toutes se rejoindre à la révélation. Chaque épisode est traité du point de vue d’un personnage différent, qui fait qu’on va peu à peu avoir toutes les pièces du puzzle. Le fait de passer du passé au présent, parfois mal traité en série, passe ici tout seul et nous amène les clés assez habilement.

Tu l’auras compris, j’ai bien aimé cette série, mais je suis déjà fan de Coben donc c’était déjà à moitié pari gagné !

Regarder ma chronique sur France Bleu Touraine :

La loi des séries Disparu à jamais

Disparu à jamais (2021) – 5 épisodes de 50 min à voir sur Netflix.