Ciné TV

Petit ange… ou petit démon ?

J’ai souvent l’impression qu’en passant la barre des 12 mois, une mini-tempête a eu lieu et changé ma fille, un peu comme dans MISFITS. Et qu’elle aurait développé un pouvoir de super colère.

 

http://kentucky.straitpinkie.com/wp-content/uploads/2012/03/crying-baby-300x300.jpg

 

Avant ses un an, Crevette était le bébé le plus adorable de la terre, souriante (même au réveil), allant au lit sans rechigner, mangeant de tout, riant aux éclats, jamais mécontente. 

Depuis, (même si elle est toujours ardorable les 3/4 du temps) elle nous fait des méga-colères si on a le malheur de la mettre dans le parc après 30 min de gambade à 4 pattes (elle veut rester au sol…) ;

ou si on la prend dans les bras alors qu’elle n’en a pas envie, se cabrant en arrière (dans ces cas-là, croiser les doigts pour qu’il n’y aie pas une porte ou un mur derrière) ;

ou si on la couche alors qu’elle ne l’a pas décidé : comme hier soir par exemple. 

 

Il faut quand-même dire à sa décharge qu’on a passé le week-end chez ses grands-parents, et qu’elle a eu du mal avec le sommeil sur place pendant 3 jours. Malgré son ultra-fatigue, elle luttait comme une folle, s’endormait dans nos bras et hurlait dès qu’on la posait dans le lit parapluie. Certes, elle ne connaissait pas bien cette chambre, et certes, il faisait 60°C, mais les grosses larmes et les cris stridents, c’est très rare d’habitude. On s’est dit qu’en rentrant à la maison, ca irait tout de suite mieux. AHAHAHAHAH.

 

Hier soir, donc, me voilà seule avec elle. Déjà, elle n’avait pas trop dormi l’après-midi (on a malheureusement du la réveiller de la sieste pour aller prendre le train et elle n’a pas voulu redormir après), et elle avait l’air complètement à plat. Mais agitée. Pendant le repas, elle se frottait les yeux à fond. J’ai attendu un peu avant d’enquiller avec le biberon, mais naïve, j’ai pensé qu’après le bib, elle dormirait direct. Elle s’est calmée, en effet, mais quand j’ai voulu la coucher elle s’est mise à hurler comme jamais. Se cabrant, criant, hoquetant, larmes et compagnie. J’ai franchement pas compris. Dans mes bras, elle hurlait. Posée assise, elle hurlait. Allongée, on n’en parle pas. J’ai dû marcher en la berçant comme quand elle était tout bébé. J’ai mis sans mentir 10 minutes à la calmer. Ensuite il a fallu jouer une vingtaine de minutes avant qu’elle accepte d’aller au lit.

J’ai mis ça sur le compte du week-end agité, où elle a vu beaucoup de monde et fait pas mal d’expériences (dont une belle bosse sur la tête). D’ailleurs, cette nuit à 5h elle a fait un cauchemar et on a mis 30 min à la rendormir. Je croise les doigts pour que ça se passe mieux les prochaines nuits ! 

 

Il vous fait ça des fois le bout d’chou ? C’est quoi vos parades ?

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Clara 16 juillet 2013 at 12 h 58 min

    Bonjour ! Ici, Nina, 13 mois, passe aussi par des phases de colère ou d’énervement qui me font dire « Pfiouuu, ces bébés, qu’est-ce qu’ils sont instables émotionnellement ! » Je pense qu’il est
    sain que toutes ces émotions soient exprimées même si ce n’est pas toujours facile à vivre pour nous pauvres parents 🙂 J’essaie de ne pas chercher à les minimiser mais j’utilise souvent la
    tactique du détournement d’attention, qui fonctionne assez bien en cas de frustration (eh non, on ne peut toujours pas touchez aux cables électriques, c’est le cas aujourd’hui, comme hier et
    demain !) Comme les bébés de cet âge vivent dans l’instant, c’est encore très facile, en journée, de les distraire d’un blocage.
    Le soir c’est plus dur ! On a résolu le problème, de notre côté, en la couchant dès les premiers signes de fatigue, et en la faisant participer : elle a appris assez vite le signe LSF pour dire
    « dodo » (mettre la main sur la joue en penchant la tête) et quand elle fait le signe en disant en plus « dodo », c’est que le moment est venu. Tant pis s’il est encore tôt, tant pis même si elle n’a
    pas beaucoup mangé (comme elle tète encore, je ne m’inquiète pas plus que ça).
    Pour l’instant ça marche assez bien comme ça, jusqu’au prochain épisode ! 🙂
    Et il est vrai que les épisodes de voyage, de rencontres, de motricité importante, sont toujours l’occasion d’un sommeil un peu plus perturbé. Mais je crois que c’est normal, cela fait partie de
    leur physiologie !

    • Reply Olive 19 juillet 2013 at 10 h 00 min

      ah super le langage des signes !ma soeur faisait ca avec ses enfants je trouve ça top =)

  • Reply Hannah Sue 16 juillet 2013 at 16 h 08 min

    Pfiouuu oui ici aussi des périodes comme ça, mais pas de remède miracle, désolée :/ 

    • Reply Olive 19 juillet 2013 at 10 h 00 min

      reste à attendre 🙂

    Leave a Reply