Tu ne le sais sans doute pas, mais une partie de mon travail traite d’e-learning. Pour tout un tas de raisons, je trouve fascinant, du Mooc au cours one-to-one de pouvoir apprendre autant de chez soi. 

Tu trouves de tout : des cours de développement personnel, pour apprendre à coder, pour faire ta gym…

faire-sa-gym-e-learning

Et selon une enquête récente sur les pratiques de formation en Europe, étudier en E-Learning est non seulement en forte progression, de plus en plus tendance mais ça touche aussi aujourd’hui le monde de l’enseignement.

C’est quoi l’e-learning ?

La définition que donne l’Union européenne : « l’e-learning est l’utilisation des nouvelles technologies multimédias de l’Internet pour améliorer la qualité de l’apprentissage en facilitant d’une part l’accès à des ressources et à des services, d’autre part les échanges et la collaboration à distance ».

Du côté de LabSET, on t’explique que  l’E-learning (ou electronic learning) c’est : l'”apprentissage en ligne centré sur le développement de compétences par l’apprenant et structuré par les interactions avec le tuteur et les pairs”.  La bonne nouvelle c’est que la formation en ligne s’est démocratisée, les universités comme l’Unicusano entre autres, se spécialisent.

 

Les avantages de l’e-learning

Un parcours scolaire bien rodé avec des plus non-négligeables :

  • de très nombreuses formations sont qualifiantes
  • la reconnaissance des diplômes
  • l’accessibilité à tous de n’importe quel endroit où l’on se trouve.

En gros, tu peux facilement te spécialiser, de reprendre tes études… rien de plus facile en un clic on trouve une multitude de formations en ligne ! Et penses à tous ceux qui ne peuvent pas se rendre PHYSIQUEMENT à l’école, à l’université, pour des raisons personnelles, géographiques, ou de santé… Sans pour autant vouloir remplacer les écoles et ainsi éliminer les enseignants.

E-learning : un danger pour l’école ?

En Nouvelle Zélande, j’ai vu qu’il y a une belle polémique à ce propos. L’e-learning viendrait mettre en péril le devenir des écoles primaires car la formation à distance va à l’encontre de toute pédagogie scolaire. Je me demande d’où sort la polémique vu qu’en général, on conseille la formation en ligne pour des adultes et pas forcément à des enfants de primaire. Les gamins ont plus besoin d’un face à face avec l’enseignant et d’un échange élève/élève. Soyons logique, à 10 ans, tu ne peux pas suivre toute une scolarité seul face à ton ordinateur ! Et puis bonjour les troubles de l’apprentissage et pourquoi pas psychologiques et émotionnels.

D’ailleurs une étude démontre que les élèves qui apprennent à distance obtiennent de moins bons résultats que ceux en présentiel. Alors, j’espère que le gouvernement néo-zélandais ne prendra pas de décision hâtive sur le sujet, et laissera la porte ouverte à l’e-learning au moins en support aux élèves de primaire.

Pour bosser depuis des années dans le web, une chose est sûre : le monde numérique bouge sans cesse, les technologies sont de plus en plus innovantes et constructives ! A nous d’en tirer le meilleur pour l’appliquer aux écoles également.