Le câlin du matin

Je ne te cache pas que depuis la rentrée, nos matins ne sont pas glorieux. Après des années à se lever autour de 8h, autant te dire que le réveil matin qui sonne à 7h n'est pas notre ami. Ce matin, quand Crevette est venue se faufiler dans notre lit 10 minutes avant la sonnerie, c'était un peu comme une invitation à la transgression.

L'homme, toujours bien droit dans son planning a pourtant tenté une échappée belle 2 minutes avant la sonnerie. Vite coupé dans son élan par Crevette qui a réclamé un câlin. Comme ce n'est pas si souvent, il n'a pas pu résisté. Comme ça, on a grappillé quelques minutes à la vie.

Crevette s'est enfouie dans les bras de son papa d'amour, et il l'a serrée contre lui. Et puis comme j'étais à côté, de sa main gauche, il m'a caressé les cheveux.

Et là je me suis dit qu'on touchait du doigt le divin.