Ce moment-là, un dimanche matin

Déjà ce dimanche-là, c'était magique. Crevette s'est réveillée à 9h (la toute première fois aussi tard #PartyTime). On a commencé par l'entendre chanter dans sa chambre.

Et puis elle est venue nous rejoindre dans notre lit, avec son oreiller, sa tétine et Pô, le doudou favori. Comme d'habitude, elle s'est mise entre nous deux. Et là ont commencé les petits câlins.

Ceux que j'adore où elle se retourne face à nous, nous regarde bien dans les yeux et pose ses petites mains sur notre visage, ou autour de notre cou. Là, c'était un moment père-fille. Je les regardais, tous les deux les yeux mis-clos. Savourant ce moment d'amour pur.

Et je me suis dit : `"C'est ça le bonheur".