fail de noel #Mereindigne
Le quotidien

Le fail de Noël

Il faut que je vous raconte quand même mon premier gros FAIL de maman. J’en ai eu des noeuds au ventre toute la journée…

Tout commence l’an dernier

Depuis Noël dernier, Crevette nous parle régulièrement des enfants qui lui disent à l’école que le Père Noël n’existe pas. Que ce serait les parents qui font les cadeaux. A chaque fois on a botté en touche : « ah bon ? Tu en penses quoi toi ? Tu as envie de croire au Père Noël et à la magie de Noël ? » A chaque fois sa réponse était la même : oui elle y croyait, et oui elle croyait fort en la magie.

Le débat se terminait sur un « Chacun a le droit de croire ou non à la magie de Noel, mais si toi tu le veux, fais le ma chérie » Elle était contente et nous aussi.

Mais cette année c’était différent

Les questions étaient de plus en plus récurrentes. Teintées de : « Vous ne me mentez pas au moins ? »

Avec l’homme, on échangeait des regards culpabilisés. J’ai commencé à me dire qu’à 7 ans, c’était surement le dernier Noël où elle y croirait. Et puis on a fait la lettre au Père Noël. J’ai bien senti qu’elle était pas dedans à fond. Pour tout te dire, c’est moi qui ai écrit (bon elle dictait). Sur l’enveloppe elle voulait pas “gâcher” un autocollant.

J’ai tenté un : « lui te gâte beaucoup et toi tu ne veux pas lui mettre un seul autocollant pour décorer l’enveloppe ? » Elle m’a regardé hyper blasée.

Cette fois c’était sûr, elle était mûre pour le grand secret

Et la semaine dernière, elle m’a une énième fois poser THE question. Avec l’homme on s’est dit , que c’était foutu. On lui a parlé ensemble. Sur le mode : « Ecoute, oui, c’est vrai, c’est les parents. La famille qui t’aime et qui veut te gâter. » 

Sauf qu’en fait, non elle était pas mûre du tout. Tout ce qu’elle voulait, c’est qu’on la rassure encore et encore. Elle s’est mise à pleurer. Bref, méga cata. En plus on a super bien choisi notre timing : le matin avant de partir à l’école ! Elle s’est cachée dans l’armoire en hurlant qu’on devait sortir de la chambre. Bref, vla pour la calmer. L’homme a tenté un retrait subtil du genre ; « mais on dit ca mais en fait on est pas sûrs qu’il existe pas » Tssss

C’était dit. Il fallait assumer. Elle est parti à l’école en faisant la tête.

Et puis… après

Toute la journée, j’ai culpabilisé. J’en ai même pleuré. J’étais dans mon propre mélodrame sur fond de ” J’ai gâché les rêves de ma filllllle » En plus j’en ai parlé sur instagram et tous les mp que je recevais c’était genre ” ah oui, merde, là pas terrible”. #sic

Le soir, j’en menais pas large en allant la chercher. Elle est sortie, très sérieuse. Elle est venue m’a pris la main et m’a dit : « Maman je te pardonne. » Je te raconte pas comment le poids est parti de ma poitrine.

J’ai demandé : « Tu veux qu’on en parle, ou qu’on fasse comme si on avait rien dit ? »
Elle a réfléchi une minute et m’a dit : « On fait comme si on n’avait rien dit. »

Et croyez-le ou pas, c’est comme si cela n’avait jamais été dit. J’étais sceptique au départ, mais elle a fait le choix volontaire d’y croire, quoi qu’on en dise. Et finalement, c’est aussi ça la magie de Noël : leur féroce envie de croire.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Nimerya 7 décembre 2019 at 22 h 48 min

    Mon fils aussi commence à nous poser des questions car certains de ses camarades de classe (il est au CP) lui ont dit que le Père Noel n’existe pas et que ce sont les parents qui achètent les cadeaux. Quand je lui ai demandé si lui, il y croyait ou pas, il m’a dit qu’il est sur que le Père Noel existe et je l’ai rassuré que si lui il y croit c’est le plus important.

    • Reply Audrey 8 décembre 2019 at 10 h 51 min

      oui c’est finalement le principal : respecter leur croyance 🙂

  • Reply BoutdeZou 8 décembre 2019 at 11 h 02 min

    En fait ils ont envie d’y croire ou du moins de faire vivre la légende. Ce qui est difficile c’est de trouver comment faire vivre la légende sans y croire. Bef compliqué. Merci pour ton retour d’expérience.

  • Reply Sophie Pipelette 9 décembre 2019 at 6 h 20 min

    Coucou à la maison c’est pareil j’étais tenté de lui dire (il a 6 ans), a l’école on m’a dit que…. Bref c’est relou on fait comme on peut en tant que parent mais oui la magie de Noël même a 34 ans j’y crois toujours

  • Reply Ma blog Attitude 9 décembre 2019 at 6 h 51 min

    Je suis passée par les mêmes étapes que toi à 7 ans, je lui ai aussi posé des questions à sa réponse et on a su passer l’année. A 8 ans, rebelotte quand les catalogues de st nicolas sont arrivés. Rlle ne voulait même pas les regarder. Elle m”a posé la question et j’ai essayé de lui en retourner une autre : et toi, tu crois quoi… sauf que cette année ça ne marchait plus et qu’elle a fort insisté pour avoir la vérité vraie de vraie. J’ai pris mon courage à deux mains et je lui ai dit. Elle a été terriblement déçue et il a fallu le temps mais elle a compris. Je lui ai dit que maintenant c’était aussi à elle de faire vivre la magie pour les plus petits, que ce n’est pas un mensonge mais une tradition de rêves. Évidemment dans la foulée elle m’a demandé pour Père Noël et la petite souris ou fée des dents. Elle avait tout compris… Courage à vous, vous avez forcément fait ce qu’il fallait et elle y a trouvé une réponse adéquate.

  • Reply BEJIINE*S 9 décembre 2019 at 10 h 19 min

    Il est terrible ce moment ou tu dois avouer la vérité. Ma fille à 8 ans est en CE2 et je pense que c’est réellement sa dernière année. Mais je n’ose pas lui dire, car je sais que ce sera dur. On verra … mais les enfants sont courageux 😉 Bises

  • Reply Guessant soizic 9 décembre 2019 at 19 h 35 min

    Mon fils aussi a fait cela pendant 1 an.il avait envie d y croire encore.

  • Reply Stéphanie Dufour 9 décembre 2019 at 21 h 14 min

    Olala c’est terrible 😮 Comme toi, on en est encore au “vous croyez à la magie de Noël si vous le voulez”. Après, comme je suis du genre “grosse bourde”, plus d’une fois, devant eux, j’ai dis qu’on achetait les cadeaux ahah
    MAis ils y croient quand même !

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.