L'école

1+1 = 3 (ou « Un peu de maths familliales »)

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.jeunespopulaires06.com/wp-content/uploads/2011/10/1-1-3.jpg&sa=X&ei=UP_3T9GnGaek0QXkoZiEBw&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNGSVXRj_5Am-toEimdtBZ-usU5jxg

Comme dirait mon amie Sandra : 1+1 = 3. Cette équation de la nature assez fabuleuse qui fait que le couple devient une famille. Pour notre part, ça faisait un moment qu’on l’attendait, mais deux ans + 9 mois, visiblement, ça ne t’y prépare pas. Car tu n’arrives pas à imaginer ce que cela va vraiment changer dans ta vie avant d’y être vraiment. Tu sais que tu vas devoir penser avant tout à ce petit bout, mais pour le reste ? 

 

1+1 = 3

C’est étonnant de voir à quelle vitesse on a pris nos marques durant ce premier mois. On s’est vite mis dans nos costumes de parents, ça nous a semblé couler de source. Certes, des fois, je regarde la crevette et ça me fait tilt : « Je suis maman ! Elle va être dans ma vie pour toujours ! » et j’ai encore du mal à réaliser. Mais on prend assez vite les automatismes. Bien sûr, on n’est pas parfaits, on reste souvent coi devant elle : qu’attend-elle ? Pourquoi elle pleure ? Tu checkes bien sûr les basiques : couches, calins, repas… mais après tu fais quoi ? Tu te retrouves à arpenter l’appart en la bercant et chantant  Je te promets de Johnny (parce que c’est la seule chanson que tu connais par cœur qui te vient à ce moment-là et qu’elle arrête de pleurer) sous le regard affligé de l’homme, qui une heure après fait la même chose en chantant… Carlos, Big Bisous (Tirelipimpon sur le Chihuaha me corrige-t-on dans l’oreillette). No comment. Bref tu avances pas à pas, en testant des trucs, et tu croises les doigts pour qu’elle soit heureuse, bien, et qu’elle aie tout ce dont elle a besoin.

Après tu regardes ton appart, qui est devenu un semi champ de mines : ta chambre est devenue SA chambre, y’a des jouets partout, un joli petit lit à barreaux, une commode à langer, des couches, du liniment néo-calcaire (tu ne savais même pas ce que c’était il y a quelques mois). Ta salle de bain a vu apparaître sa baignoire miniature, dans le salon son berceau, son transat quelques langes à droite à gauche en cas de bavouilles… bref l’invasion bébesque a bien eu lieue. Et on ne s’imagine plus sans elle.

 

2+1

On appréhendait un peu avec l’homme de voir comment on allait gérer la transition, au niveau de notre couple. Certes on a bien profité, pendant sept ans, de notre vie à deux : de chouettes voyages, des cinés, spectacles, brunchs à gogo et restos… Bref on s’est fait plaisir. Jusqu’au dernier moment, enceinte de huit mois et demi au cinéma pour voir Prometheus (un film avec des aliens dans des ventres, hum)… 

Qu’allait-il se passer pour nous deux après ? Mari et femme, parents, colocataires ? Est-ce qu’on allait aimer plus ce petit bout que l’autre, notre âme sœur depuis des années ? Est-ce que ça serait différent ? Est-ce qu’on garderait assez de temps l’un pour l’autre ? Finalement, pour l’instant on se rend compte que ça nous a encore rapprochés. On est encore plus câlins, l’homme est même un peu plus jaloux qu’avant. On se sent une vraie famille. On aime notre fille d’un amour intense, mais totalement différent de celui qu’on peut avoir l’un pour l’autre. Rassurés donc. 

On continue à se faire des sorties avec nos amis : c’est juste qu’on amène la pucette dans le couffin (c’est un petit ange !) Bref, on a réussi jusqu’à aujourd’hui à préserver une part de notre vie à deux et c’est bien comme ça !

 

1+1+1

Enfin, l’important, c’est aussi de ne pas s’oublier soi dans le lot. L’homme continue à aller au sport et parfois fait des sorties jeux. Moi pour l’instant, étant un peu le frigo ambulant de la crevette, c’est un peu plus compliqué, mais je me mates mes séries favorites, je commence à réfléchir pour un projet personnel professionnel, je blogue… Bref, j’essaie de me rappeller que je ne suis pas qu’une maman : je suis aussi une femme, j’ai pleins d’envies, et sans l’oublier elle, je ne veux pas m’oublier moi… 

 

Conseil du jour : ne nous oublions pas dans cette belle aventure familiale ! N’oublions pas que nous sommes une personne individuelle, la moitié d’un couple et une maman. Aussi 😉

 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply L. 10 juillet 2012 at 13 h 43 min

    Donc non c’est de l’intox. Jamais chanté Big bisous à ma fille !!

    C’était Tirelipimpon sur le Chihuahua. Complètement rien à voir 😉

    • Reply Olive 11 juillet 2012 at 11 h 23 min

      tu as raison de préciser… C’est mieux #sic

  • Reply Mère Lacunaire 10 juillet 2012 at 20 h 07 min

    Bravo d’en être déjà là au bout d’un mois, c’est fort !!

    • Reply Olive 11 juillet 2012 at 11 h 23 min

      on n’ a pourtant pas l’impression que c’est fort tant on se sent parfois dépassés ;))

  • Reply Loupy 11 juillet 2012 at 18 h 15 min

     » Tu checkes bien sûr les basiques : couches, calins, repas… mais après tu fais quoi ? » Exactement oui, d’ailleurs c’est encore de ce côté qu’il y a du boulot (et il me semble que ce sera tout
    le temps comme ça ^^). Très joli article sinon, très vrai je trouve : )

    • Reply Olive 11 juillet 2012 at 18 h 42 min

      et on n’a pas fini d’en découvrir 😉 tout se passe bien pour toi et ta pucette ?

  • Reply Loupy 11 juillet 2012 at 21 h 49 min

    Tout se passe bien, comme toi on en apprend chaque jour 🙂

    • Reply Olive 16 juillet 2012 at 19 h 33 min

      tu m’étonnes !

  • Reply ally 12 juillet 2012 at 0 h 39 min

    c’est comme çà que la miss va en grandissant, adorer certaines chansons, parce que çà lui rappelera quand elle était petite. Un conseil : essayer d’apprendre une chanson qui vous tient à coeur,
    sinon çà risque de lui rester toute une vie. Je me souviens encore des brides de berceuses de mon enfance et de la douce voix de ma maman

    • Reply Olive 12 juillet 2012 at 13 h 54 min

      je lui chante aussi Starmania, les Beatles, du Camille, du Gush… 😉

    Leave a Reply