Bienvenue en 2033, un futur proche où l’on imprime sa nourriture en 3D (avec de bonnes cartouches de gras, miam), où les voitures se conduisent toutes seules et où le téléphone est devenu virtuel, pluggé au creux de votre main… et surtout où l’on peut téléchargé (d’où le Upload 😉 sa conscience dans un paradis connecté.

Ce que j’ai aimé dans Upload

Je vous met ma chronique réalisée en direct sur France Bleu Touraine (rdv d’ailleurs chaque mardi matin à 8h45 avec Nicolas Bedin dans la rubrique Culture) #pub

4 raisons de regarder Upload

Déjà la série se regarde vraiment toute seule. Elle est fun, agréable et originale !

1- C’est drôle

Enfin une série un peu légère qui se regarde toute seule ! En plus les épisodes sont courts, on a vraiment envie de binge watcher… Et puis Robbie Amel (le cousin de Stephen Amel, Arrow) est très charmant avec son sourire ultrabright très US !

2- L’univers du Paradis connecté est fun

On sent que les scénaristes se sont éclatés à créer Lakeview, le paradis de la compagnie Horizen. Tu swipes ton bar pour choisir ce que tu veux boire, le buffet du matin disparaît à 10h tapantes, et plus tu es riche, plus tes délires sont mis en scène…

3- Les personnages sont attachants

On craque facilement pour Nathan, complètement largué dans sa vie comme dans sa mort. Il commence peu à peu à comprendre qu’il est passé à côté de l’essentiel, au contact de Nora, son ange gardien. J’ai lu certaines critiques qui disaient qu’il n’y a pas d’alchimie entre les deux personnages principaux, mais je les trouve attachants, et justement, ils n’en font pas des caisses, c’est plus subtil que ça !

4- Une réflexion sur la vie… et la mort

C’est un thème qui n’est pas nouveau en série TV, mais ici il est finement traité : a-t-on vraiment envie d’atterrir après sa mort à Lakeview ? Pour retrouver les mêmes travers que dans la vie (individualisme, inégalités sociales) en pire ? Une vie éternelle, dans un monde om tout est pipé ?