On se retrouve pour un nouveau test de caméra de surveillance. La caméra YI est légère, facile à installer et diablement efficace. On branche, on installe l’application et on dirige en quelques clics la caméra, les enregistrements et les alertes.

Déballage de la caméra

Dans la petite boite on trouve :

Contenu de la boite de la caméra Yi
  • La caméra (vous l’aviez deviné 😉 )
  • Un câble USB-C (la nouvelle norme) de 2 mètres environ
  • Un adaptateur secteur
  • Une petite notice d’installation (je ne crois pas l’avoir ouverte pour être franc)

Rien de bien compliqué, on branche la caméra, le voyant s’allume. On installe l’application en scannant le QR Code de la boite (ou pour les plus paranos comme moi, en cherchant l’application sur le store directement).
Bien évidemment ,il faudra vous créer un compte chez Yi (gratuit) et relier la caméra à ce compte.
Ce qui est bien, c’est qu’une fois installée, cette caméra pourra être partagée avec un autre compte. Ce qu’on a fait puisque Audrey et moi l’avons tous les deux sur nos smartphones.

Paramétrage et fonctionnalités

Yi nous a gâté avec un menu assez complet.
Avec cette caméra de surveillance, on peut :

  • Filmer en 1080p avec un angle de 111°, de jour comme avec une faible luminosité
  • Allumer ou éteindre la caméra à distance
  • Allumer ou éteindre le voyant d’état (pratique pour une surveillance discrète ou au contraire une surveillance dissuasive)
  • Planifier des alertes : détection de mouvements (avec choix de la zone d’activité) ou détection de pleurs de bébé
  • Prendre une photo ou faire une vidéo à la demande (celle-ci s’enregistrera directement sur votre mobile)
  • Prendre la main sur la caméra pour parler à travers son micro (et discuter avec bébé et/ou les cambrioleurs 😉 )

Test et avis global

La prise en main est assez intuitive et aucune option n’est bloquante dans le sens où l’on peut revenir en arrière comme on veut.

Les alertes sur la détection de mouvements fonctionnent parfaitement (chats et humains sont bien détectés – coucou Mina). Quand une alerte est envoyée, on a une courte vidéo de 6s. Celle-ci permet de se faire une idée de la situation et de prendre la main (ou non) sur la caméra.
Il y a également la détection de présence (dite détection humaine) qui permet de d’alerter si la caméra distingue un humain (ou quelque chose qui y ressemble 😉 ) même s’il ne bouge pas. A noter qu’à priori l’application peut apprendre car on peut lui signaler si c’est une fausse alerte ou non.
Grâce à l’application on garde trace des dernières alertes (sur une période de 7 jours je crois, pour avoir plus il faut souscrire à une option payante).
Sur la carte micro-sd caméra de surveillance, on a toutes les vidéos des alertes, chaque vidéo durant cette fois-ci 1 minute environ au format mp4. Mais toujours avec une rétention de 7 jours.
Ah si

En résumé

Que du positif pour cette caméra, aucun gros point noir. Si je devais trouver un défaut, ce serait l’absence de carte micro sd fournie avec la caméra. La seconde amélioration serait l’ajout d’alertes sur la détection de bruits. On a juste la détection de pleurs de bébés (qui marche aussi avec les cris d’enfants cela dit).

Quand la caméra Yi détecte mon approche de ninja 😉

Pour aller plus loin

LE PRIX : la caméra est en vente pour environ moins de 25€
La caméra YI est parfaite pour l’intérieur ou sous un abri avec une prise de courant. Aussi je conseille d’y ajouter une caméra de surveillance extérieure (toujours dans la gamme) ainsi que des capteurs d’entrées de porte et une alarme sonore.
Avec ça et pour un budget d’une centaine d’euros, vous avez une protection correcte de votre rez-de-chaussée ou appartement.
Bien évidemment il y a plus élaboré, plus sophistiqué mais le budget n’est pas du tout le même et nécessitera un abonnement mensuel. À vous de voir.

Voir aussi mon test de la caméra Arlo

Produit offert.