Je ne sais pas si tu te rappelles mais l’an dernier, j’ai fait une séance de Shiatsu avec Rokia qui m’avait beaucoup plu ! Depuis elle s’est formée à l’hypnose et j’ai eu envie de tester avec elle une session de Shen, alliant hypnose et shiatsu crânien. 

Mon état d’esprit avant la séance

En ce moment j’ai plein de choses en tête, je ne suis pas sereine. Je suis en pleine crise de la quarantaine avec une question qui me taraude vraiment : Qui suis-je ? Ça peut te faire sourire, mais j’ai du mal à savoir ce que je veux vraiment, qui je suis au fond de moi. Quand on me demande si j’ai des passions, je ne sais pas répondre. Si on me demande quel est le job de mes rêves , je ne sais pas répondre.

Je suis sans arrêt dans le FAIRE. Et non dans l’ETRE.

Aussi je suis arrivée à la séance assez open. Curieuse. Je n’avais pas vraiment UN sujet à traiter. Mais pleins de dossiers que je traine et que je ne résous pas. 

  • Mon désir de second enfant qui me rend triste et dont je fais le deuil, peu à peu vu mon âge qui avance
  • Mon envie de perdre du poids, avec ma propension à me saboter, dès que ça marche
  • Mon besoin de m’affirmer, de poser mes limites (au travail, en famille)

… et d’autres choses sur lesquels j’ai mis le doigt depuis mais que je te raconterai dans un autre article ! 🙂

 

La séance elle-même

Comme toujours, quand je suis entrée dans la pièce avec Rokia, j’ai été frappée par sa douceur, son empathie. On sent qu’elle aime partager avec les gens son savoir. Elle m’a expliqué ce qu’était l’hypnose Ericksonienne (elle induit un état de légère modification de la conscience vous permettant d’orienter votre attention vers un but spécifique : phobies, traumatismes, deuil, sevrage tabagique…), même si j’en ai déjà entendu parler (j’ai bossé 10 ans à Psychologies Magazine, ça laisse des traces) et que j’en avais même déjà fait quelques séances avec une psy, sans réelle avancée à cette époque-là de ma vie.

Je me suis ensuite allongée sur une table de massage : il faisait bon, et sous mon dos, bien calé, un coussin chauffant. J’étais juste bien. Elle m’a proposé une couverture, j’ai dit oui par réflexe, pensant qu’après j’aurais peut-être chaud, mais en fait elle m’a bien réconfortée, cette couverture. 

Et la voix de Rokia a fait le reste, me portant. J’ai descendu l’escalier mentalement, et peu à peu je me suis retrouvée dans un endroit où je me sentais bien. Et je me suis visualisée. Assise sur une plage. Crevette faisant la roue dans le sable, riant. Mon mari assis derrière moi, ses bras autour de mes épaules. Et dans mes bras, un bébé. Le mien. Le bruit des vagues, le silence. J’étais bien. Pas de stress. Juste ce beau moment. 

Ensuite, Rokia a utilisé le shiatsu crânien invitant à se reconnecter à soi en profondeur et permettant de lâcher prise. C’est donc ça le Shen. C’était très agréable (attention, il ne s’agit pas d’un massage du crâne, comme j’avais pu croire au préalable, mais de pression sur des points précis !). 

Après la séance

J’ai eu du mal à revenir à la réalité. J’avais la bouche pâteuse. Mes mains semblaient collées à mon corps, c’était très étonnant. Rokia a ri, me disant que j’étais très sensible à l’hypnose et y réagissait particulièrement bien. Après avoir enfin réussi à émerger, je me suis sentie bien, en paix, ancrée. Je sais qu’il y a eu beaucoup de choses de dites, mais au final, c’est tout ce dont je me souviens. La plage, ma famille, mon bien être. 

Cette séance m’a énormément relaxée. J’ai dormi d’une traite pendant la nuit suivante. 

Merci à Rokia pour ce doux moment, qui m’a vraiment reboostée.

 

Infos pratiques

Séance 1h30 – 60€

Lieu : 115 bis rue Michelet à Tours – 07 54 03 86 86

www.shiatsurokia.fr