Je suis bénévole à la banque alimentaire
Banque Alimentaire, Mes engagements, Tours

Je suis bénévole à la Banque Alimentaire

Voila un mois que je suis bénévole à la banque alimentaire de Tours. Tu ne le sais peut-être pas, mais avant Crevette, je faisais régulièrement des actions de bénévolat, que ce soit les Solidays (pendant 5 ans) ou avec l’association de mon ami Mathias (Les Léo). On venait en renfort avec l’homme quand ils avaient besoin de nous (actions avec les enfants, collecte pour la banque alimentaire)… Et puis il y a eu Crevette, on avait moins de dispo, et mon travail me prenait le reste du temps.

Slow life à Tours

Arrivée à Tours, comme je me suis mise en Free lance à plein temps, j’avais des moments de battements, et l’idée de refaire du bénévolat m’a retraversée l’esprit. Mais pour faire quoi ?

Et puis il y a un mois, on a été se balader à la Braderie de Tours, et quand j’ai vu le stand de la banque alimentaire, j’ai eu un déclic. J’ai littéralement foncé sur les bénévoles, plantant ma famille pour m’inscrire. Oui, je suis du genre à suivre mes intuitions.

Une semaine après, j’étais reçue par un responsable qui m’a fait faire le tour de l’entrepôt à Saint Pierre des Corps, m’expliquant les différents postes. J’ai signé pour du bénévolat tous les lundis matins (j’aurais aimé faire plus mais avec le travail, et Crevette à emmener et aller chercher à l’école à 16h30 ça complique la donne).

Que fait la banque alimentaire de Touraine ?

Ce qu’on connait tous de la Banque Alimentaire, ce sont les gens en gilet orange qui vous attendent, deux fois par an, devant les caisses de votre supermarché pour récupérer des denrées alimentaires ou des produits d’hygiène. Ça c’est la collecte nationale.

Ce que l’on sait moins c’est que TOUS les jours, des petites mains s’activent pour récupérer les denrées en date limite de consommation, les trier, peser, saisir et ensuite les redistribuer à de nombreuses associations.

Le grand entrepôt de 1000 m2 de la banque alimentaire de Touraine©infoTours

Les banques alimentaires ont deux objectifs principaux :

  1. lutter contre le gaspillage alimentaire
  2. aider les plus démunis à se restaurer

En France, il y a 80 banques alimentaires qui oeuvrent depuis 35 ans. Celle de Touraine collecte gratuitement les denrées, trie, stocke et redistribue aux associations en contact direct avec les personnes défavorisées d’Indre-et-Loire. Il y a plus de 100 bénévoles à Tours !

Concrètement comment cela marche?

La banque alimentaire n’achète pas de produits mais :

  • recueille les denrées toujours consommables mais non commercialisables (ex : les légumes moches ou un peu abimés, les packs d’oeufs où 1 seul oeuf est cassé, des paquets abimés…).
  • A l’entrepôt arrivent aussi des excédents de production des industries agroalimentaires (ex Pomona) et des dons de l’Union Européenne ou de l’état.
  • Des dons du grand public pendant la collecte nationale.

Ici pas de dons en euros, ni d’achat de produits complémentaires. La banque alimentaire fonctionne donc grâce aux aides et subventions de l’état (qui permettent notamment de payer le grand entrepôt et le matériel comme les camions frigorifiques, les transpalettes et balances…) et les cotisations annuelles des associations adhérentes.

Ce qui est fou c’est que ce sont 1130 tonnes récupérées chaque année qui partiraient pour la plupart à la poubelle !

Où vont les aliments récoltés ?

Dans les associations locales : à Tours 56 associations adhérentes viennent à l’entrepôt récupérer les palettes qui sont préparées uniquement pour eux. Chaque jour 7 ou 8 associations viennent récupérer les produits frais, et le reste des associations récupèrent plutôt le sec, les conserves, lait…. et les produits d’hygiène.

Certains sont réservés aux épiceries solidaires qui revendent à 10% du prix les denrées aux personnes dans le besoin, leur permettant de réapprendre peu à peu à gérer un budget tout en faisant leurs courses, comme tout un chacun.

Ce sont près de 15 000 personnes qui sont nourries par an grâce à ce grossiste de l’aide alimentaire : soit 2,2 millions de repas distribués !

Etre bénévole à la banque alimentaire, ça consiste en quoi ?

C’est effectuer une course de fond 🙂 Personnellement, j’arrive vers 9h le lundi matin et je fais du quasi non-stop jusqu’à 13h, avec une pause café quand il y a un répit. Je pars du principe que comme je ne viens qu’une fois par semaine, contrairement à mes petits camarades qui viennent 2 à 3 fois par semaine, je dois faire le max. Si j’ai fini à un poste, je propose mon aide aux autres !

Les différents postes de travail

Quand tu débutes, on te fait passer par tous les postes pour voir où tu es le plus à l’aise, et ce que tu préfères faire pour les fois d’après. Mais à chaque vacation, je me retrouve souvent à passer sur plusieurs postes différents (si tu me suis sur instagram, il n’est pas rare que je fasse des stories – B.A 37 – le lundi matin pour t’expliquer ce que je fais !!)

  • les camions pour la collecte : 3 camions parcourent Tours du Nord au Sud, chaque jour pour récupérer les denrées aux magasins, Drive etc… Ils partent à 8h30 de l’entrepôt, visitent chacun au moins 3 points de collecte. Sur place, ils trient les produits (la date du jour n’est pas récupérée, ces produits là malheureusement partiront à la poubelle) mais J+1 sont acceptés. Ensuite, ils mettent tout dans des cagettes par type de produits (lait, produits cuisinés, charcuterie…) et remplissent le camion avant de revenir.
  • les fruits et légumes : le camion déchargé, les contenus sont là encore dispatchés. Tous les fruits et légumes sont soigneusement triés : on ne garde que ce que l’on consommerait soi ! Si le fruit est trop abimé et ne va pas tenir un jour de plus, on jette ! tout est ensuite pesé et stocké en attente de préparation des palettes pour les asso.
  • au frigo : c’est la qu’on trie les produits frais à distribuer. Il y a deux étapes : la première le matin, à l’arrivée, il y a des palettes à trier par date limite de consommation (certains magasins ne permettent pas le tri sur place, donc il arrive que les dates soient limites voire dépassées !). Les produits du jour vont sur une étagère spéciale pour une association qui travaille les produits aussitôt récupérés pour fournir des repas préparés à leurs adhérents.) Dans cette idée-là d’ailleurs se sont crées dans de nombreuses banques alimentaires des pôles cuisine, pour transformer sur place les denrées limites et pouvoir ainsi allonger leur durée de vie une fois transformées. C’est d’ailleurs l’un des grands projets de la banque alimentaire de Touraine !
  • le sec : on trie toutes les denrées sèches par date, et type de produit. Là encore tout est trié, pesé, répertorié pour être ensuite redistribué. Cela concerne les condiments, les pâtes, le riz… le lait, les céréales, le chocolat… Avec un atelier rafistolage (merci le scotch) pour colmater les trous !
  • la préparation des palettes : le sec arrive ensuite à la préparation, où 3 ou 4 bénévoles se chargent de préparer des palettes pour les associations, en essayant de tenir compte des demandes mais surtout en équilibrant les dons pour que personne ne soit lésé.

Le profil des bénévoles ?

©banque alimentaire de Touraine

Sur la centaine de bénévoles tourangeaux, pas mal de retraités, des personnes immigrées en attente de papier, des stagiaires, des personnes effectuant des travaux d’intérêt général (les TIG) et des actifs, comme moi. Des profils très variés et pourtant un même moteur : aider les autres, en donnant un peu de son temps.

L’ambiance est conviviale, mais studieuse.

Sur cette note s’achève mon article fleuve ! J’espère qu’il t’a intéressé et appris des choses !

En attendant : RDV le 29/30 novembre 2019 en magasins pour la grande collecte nationale (si tu ne sais pas quoi faire ce jour-là, la B.A cherche toujours des bénévoles !).

Previous Post Next Post

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply Lily's FairyTouch 10 octobre 2019 at 11 h 03 min

    Hello,

    je crois que je n’ai jamais autant appris sur une association que par le biais de ton article ! Je le trouve hyper complet, très détaillé et informatif ! Merci pour ce joli partage qui me donne littéralement envie de chercher une asso’ pour en faire partie ! Waouh !!

    Des bisous et du courage !
    Bisous

    • Reply Audrey 10 octobre 2019 at 11 h 45 min

      ca me fait super plaisir 🙂 merci !!

  • Reply Laura 10 octobre 2019 at 13 h 17 min

    Super article, merci pour ces explications et bravo à toi de donner de ton temps.

  • Reply Karine Made Me Happy 10 octobre 2019 at 21 h 34 min

    Je te félicite pour ton engagement… et pour ton article qui nous montre l’envers du décor. Je me suis toujours demandé ce qui se passait après le don!

  • Reply crozaclive 11 octobre 2019 at 10 h 33 min

    Dans toutes les associations, il y a des petits mains bénévoles, le soucis, c’est qu’il y en a de moins en moins… C’est très bien ce que tu fais, j’en fais également ailleurs, pas tous les jours non plus, mais, c’est toujours ça.

  • Reply Mes coups de cœur d'octobre - Olive Banane et Pastèque 9 novembre 2019 at 18 h 03 min

    […] pas mal de jolis moments, comme la Fête de la Science à Tours, le repas avec les bénévoles de la Banque Alimentaire, ma sculpture de courge, ma séance photo avec Ever, via Viadeo, Octobre […]

  • Reply La fête de la Saint-Martin #Tours - Olive Banane et Pastèque 17 novembre 2019 at 21 h 06 min

    […] des enfants ainsi qu’un stand de la banque alimentaire de Touraine, association pour laquelle je suis bénévole et qui était invitée cette année par la Ville de Tours à participer […]

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.