Ce que j’ai appris sur l’isolation des combles perdus

On a acheté notre maison depuis plus de 6 ans maintenant, et chaque année, on investit dedans pour qu’elle nous plaise encore plus. La première année, on a viré la haie végétale en piteux état pour mettre une barrière en PVC propre, l’année d’après, on a installé une terrasse en bois, etc. Tout ça a un coût alors, on fait petit à petit, quand on a plus les moyens. Cette année, donc, on avait envie d’isoler les combles parce qu’on a l’impression qu’elles sont une véritable passoire thermique. L’été, il fait super chaud en haut. Et l’hiver, on sent bien que la chaleur se barre par le toit. Bref, je te raconte le périple pour trouver un prestataire !

Le faux plan du bon de 500€ de réduction

Tout a commencé à la Foire de Tours. On a joué sur un stand et quelques semaines après, on a appris qu’on avait gagné un bon de réduction de 500€ pour un projet énergétique, type isolation des combles. Ce qui tombait parfaitement bien. On a pris RDV avec la société pour un devis. La commerciale s’est présentée tout sourire à 10h, heure prévue. Déjà, elle a voulu sortir sur la terrasse, ce qui m’a étonnée vu qu’elle venait pour les combles. Comme elle a regardé le toit, ça ne m’a pas plus mis la puce à l’oreille. Elle a regardé la façade, m’a parlé de la traiter, contre l’humidité. « Mais on verra ça une prochaine fois. » Mouais.

Ensuite, elle a inspecté les combles, et a commencé à chiffrer, devant un café la prestation. On arrivait à un total de 3 500€. Je lui ai demandé : « Mais il n’y a pas une prime type MaPrimeRenov pour l’isolation des combles ? » « Non, pas pour ça. » Là-dessus, elle me dit : « Ah, mais mon patron m’avait parlé d’un regroupement d’achat, entre les personnes de Tours avec un projet similaire pour acheter le matériel en gros, je vais l’appeler pour voir s’il a déjà bouclé le dossier, ça pourrait vous faire une réduction en plus avec le bon cadeau de 500€ ». Elle l’appelle et le gars lui demande à combien elle a chiffré. « Huuummmm…. **reflexion simulée** lui as-tu compté aussi le DPE ? Et le Trou d’homme * ? C’est obligatoire maintenant avec la nouvelle réglementation de début juin. » Non, elle ne l’avait pas compté. Et hop, la note passe alors à 4500€ et oui, je peux bénéficier de la réduction d’achat groupée, mais je dois signer le contrat ce matin parce qu’il envoie toutes les infos en début d’après midi pour le dossier.

Bref, je n’ai pas signé. Elle est partie à presque midi après avoir insisté lourdement, disant que je devrais signer pour profiter de ces belles réductions, que c’était dommage de passer à côté et elle a rempli le dossier sous mes yeux alors que je lui disais que je ne voulais pas signer tout de suite et préférait avoir plusieurs devis. Elle est partie en « oubliant » son sac qu’elle est revenue chercher en début d’après midi en ré-insistant auprès de mon mari « Vous êtes sûrs, c’est vraiment dommage… »

Ce que cela m’a appris : que j’avais fait plusieurs erreurs. Je ne m’étais pas renseignée AVANT le RDV sur : 1) l’entreprise 2) combien cela coûte d’isoler ses combles 3) Les primes énergies possibles.

Si je l’avais fait, j’aurais vu que :

1) l’entreprise avait de mauvais commentaires sur le côté agressif commercial et un mauvais service après-vente.

2) J’aurais pu tout de suite répondre que c’était bien trop cher.

3) J’aurais su qu’elle n’était pas fiable en m’affirmant qu’il n’y avait pas de primes. C’est juste à mon avis qu’ils n’ont pas envie de se faire ch… à remplir des dossiers administratifs 😉

* À savoir : le trou d’homme est tout simplement le fait d’ouvrir un trou dans le toit pour accéder aux combles de l’extérieur sans passer par la maison. Il n’est absolument pas obligatoire et utilisé quand l’accès par l’intérieur est compliqué ou que les propriétaires n’ont pas de trappe d’accès. Ce qui n’est pas notre cas.

Se renseigner, avant toute chose

Forte de cette mauvaise expérience, j’ai bossé le sujet pour pas me faire avoir au prochain devis. J’ai d’abord cherché en ligne.

Les différentes solutions

Avant, tu avais la bonne vieille laine de verre en plaque et voila. Aujourd’hui tu as plusieurs solutions pour isoler tes combles perdus, maintenir une température confortable à l’intérieur de la maison et réduire les pertes de chaleur.

  1. La laine minérale, sous forme de laine de verre ou de laine de roche, est l’un des matériaux d’isolation les plus populaires pour les combles perdus. Elle est légère, économique et facile à installer.
  2. La ouate de cellulose, fabriquée à partir de papier recyclé traité avec des produits ignifuges, la laine de cellulose est un matériau d’isolation écologique pour les combles perdus. Elle offre une bonne résistance thermique et acoustique, ainsi qu’une bonne capacité d’absorption de l’humidité.
  3. La fibre de bois est un matériau d’isolation naturel et écologique, fabriquée à partir de fibres de bois compressées et offre d’excellentes performances en termes d’isolation thermique et acoustique. La fibre de bois est résistante à l’humidité et offre également des propriétés régulatrices d’humidité, contribuant ainsi à créer un environnement intérieur sain.
  4. Le polystyrène expansé, également connu sous le nom de « Styrofoam », est un matériau isolant léger et résistant à l’humidité. Il offre une bonne isolation thermique et est souvent utilisé dans les combles perdus où l’espace est limité. Le polystyrène expansé est généralement disponible sous forme de panneaux rigides ou de billes qui peuvent être soufflées ou posées en vrac.
  5. Le polyuréthane est un matériau isolant très performant en termes de résistance thermique. Il est disponible sous forme de panneaux rigides ou de mousse pulvérisée. Le polyuréthane adhère bien aux surfaces et offre une excellente étanchéité à l’air, ce qui permet de réduire les pertes de chaleur. Cependant, il est important de noter que le polyuréthane est un matériau synthétique qui peut émettre des gaz à effet de serre lors de sa production.

En général, la technique la plus utilisée de pose est par soufflage. Les professionnels viennent avec un camion, font passer un gros tuyau dans la maison jusqu’aux combles et souffle l’isolant au sol. La plupart des commerciaux te vendent cette option, en version laine minérale (sachant que la laine de roche est la plus chère des options) ou ouate de cellulose. C’est cette option-là que l’on a choisie. Notre prestataire en a soufflé sur 35 cm de hauteur.

Côté chiffrage

En vrai, il est difficile d’avoir une vraie idée de budget, car la plupart des sites que tu trouves sur l’isolation des combles sont en fait des sites où tu fais des projections en ligne pour un devis et ou, bien sûr, ensuite, tu te retrouves assailli de coup de fils de commerciaux bien rôdés. Là encore, à chaque fois, regarde bien les avis d’anciens clients sur ces sociétés avant de finaliser la demande de devis en ligne. Ça évite aussi de donner tes infos persos à n’importe qui. J’avais eu comme ça au téléphone une personne qui semblait super renseignée, avec un chiffrage de 1900€ (pour une isolation de 60m2 par soufflage) et j’ai trouvé sur cette boîte un article de 60 millions de consommateurs qui m’a fait froid dans le dos. Quand le gars m’a rappelé, je lui ai expliqué que j’avais vu de très mauvais commentaires sur eux et sa réponse a été : « Oh vous savez, les gens adorent râler en ligne. » Next.

Artémis, le coup de fil éclairant

J’ai ensuite découvert, lors de mes recherches, que Tours Métropole avait un service dédié au renseignement des particuliers et entreprises en quête d’information sur les primes énergies et les travaux en vue de gagner en performance énergétique ou pour adapter son logement pour un handicap.

Le service s’appelle ARTEMIS, il est gratuit. Ils sont disponibles par téléphone : 02.47.33.18.88 (du lundi au vendredi et par mail : artemis@tours-metropole.fr

J’ai donc appelé, suis tombée sur une charmante dame qui m’a expliqué les aides possibles : pour infos, la seule prime possible pour l’isolation de combles perdus est la prime CEE (Certificat d’Économie d’Énergie) et elle est distribuée par des fournisseurs d’énergie (électricité, gaz, GPL, fioul). J’ai d’ailleurs découvert que Leclerc, Auchan, Carrefour and co pouvait vous la procurer sur dossier, évidemment.

Bref, renseignez-vous pour connaître l’équivalent d’Artémis dans votre région.

Notre choix final de prestataire

Finalement, nous sommes passés par le site de Leroy Merlin, qui te met en contact avec des prestataires de qualité RGE de ta région. Dès le lendemain, le commercial de l’entreprise nous a appelés pour prendre RDV. Ils sont venus rapidement faire le devis. Il m’a parlé immédiatement de la prime CEE. Et, tiens-toi bien, prime déduite, nous en avons pour… 800€. Et si nous nous chargions de déblayer nous-mêmes les combles au préalable, la note tombait à 300€. Soit plus de 10 fois moins que ce que nous « vendait » la première entreprise rencontrée. Inutile de te dire qu’on a choisit l’option 2 🙂

L’homme a investit dans une combinaison spéciale, un masque et des lunettes : la laine de verre qui était déjà présente en haut est très irritante, mieux vaut se protéger, et les combles étaient ultra-poussiéreuses. Ça nous a pris plusieurs sessions de 3/4h pour tout déblayer. C’est surtout l’homme qui a donné : il déblayait en haut, mettait dans des sacs ce qui pouvait l’être, me passait par l’échelle, sacs et planches et moi, je descendais le tout dans le jardin. Il y avait pleins de planches, d’étagères, de morceaux de meubles, de la laine de verre, des paquets de cigarettes, etc. En tout, 30 sacs-poubelles remplis de laine de verre cracra et abîmée, une trentaine de planches qu’il a fallu scier en haut pour les faire passer dans l’escalier… 5 voyages à la déchetterie… Mais au final, le sentiment d’avoir bien bossé pour une belle économie de 500€. Tiens, 500€ comme le super bon de réduction gagné à la Foire de Tours. La boucle est bouclée !

Le jour de l’intervention d’isolation

L’équipe arrive, très sympa, ils vont voir dans les combles et là : problème.

Il s’avère que sous la laine de verre qu’on a ôté, des câbles électriques traînent, avec des dominos à nu. Donc pas aux normes, et potentiellement dangereux de souffler de la laine de cellulose dessus. Ahhhh les maudits des travaux ! Bref, intervention reportée, on a du faire intervenir un électricien professionnel pour la mise aux normes. Quelques semaines plus tard et quelques euros en moins en poche, l’équipe est venue une seconde fois. Cette fois, tout était nickel, aux normes.

Ils ont préparé le matos (15/20 min) et fait passé le tuyau par l’entrée (on avait envisagé un moment de le passer par une des fenêtres du haut et finalement, comme le tuyau était long et peu encombrant, ils ont fait comme ca !).

Ensuite ils ont soufflé la laine de verre (45 min), ont tout nettoyé après (10 min) et voilà, c’était plié.

Bref, toutes ces péripéties nous rappellent comme d’habitude que quand l’offre parait trop belle pour être vraie, c’est en effet une arnaque. Et qu’il n’y a rien de tel que de passer par des entreprises agréées RGE, des artisans de confiance. Renseignez-vous bien avant de vous lancer.

PS : l’entreprise qu’on a choisie au final c’est Kbane !

PS 2 : on a aussi fait intervenir un couvreur depuis, car on s’est aperçu qu’il manquait une évacuation de la VMC par le toit. Penses à regarder ce point aussi !