Sniffer ses petits cheveux

C'est un truc de fou, ce sentiment d'être accro. Accro à son enfant. Vouloir le manger de baisers. Se surprendre en train de sniffer ses cheveux. Et ça c'est justement ce que je préfère. Outre les parties de guilis bisous-piqués (une technique que j'ai savamment volée à ma maman) où j'entends son rire ravi qui résonne dans mes oreilles non moins ravies, c'est bien son odeur qui me fait chavirer.

Le soir, dans son lit, dans les dernières minutes ensembles. Celles où elle abandonne tout, qu'elle s'allonge vraiment pour dormir. Qu'elle serre mon doigt, ou mon cou, ou quoi que ce soit de moi. Et que je profite. Le nez dans sa petite nuque. La respirant comme on respire la vie.

#Fondance