#Missingletters
Le quotidien

A la recherche des lettres perdues #MissingType

Tu le sis mintennt, prce que j’en prle suvent, j’i une mldie du sng. Et ce titre, je ne peux ps dnner mn sng. Cel dit, je te fis une cnfidence : je n’i jmis pu dnner mn sng. 

Je me rppelle très ien de l première fis. vec m seur, n étit llées une cllecte tutes les deux, cntentes d’pporter ntre petite tuche u dn de sng. n fit l queue, rempli des ppiers pur dnner tus les détils nécessires snté nd c.
Et u mment ù, ssises cté cté sur ns futeuils, n llit me piquer, ç été l fin pur mi. Impssile pur l’infirmière de piquer. Elle m’ dit direct :

“Déslée, vec des veines cmme les vtres, ussi fines, mieux vut éviter le dn du sng. Grdez-les intctes u cs ù il vus rrive un pépin.”

Prémnitire ?Sur le mment, j’étis tellement déçue de ne ps puvir fire ce dn… Et ujurd’hui je l cmprends. près vir été piquée encre et encre, près vir vu mes veines péter en plein sin, vir dû chnger encre et encre l perf d’endrit (min, cude, même sur le pied)… Je cmprends. Ns veines, ntre sng est précieux. 

Mis j’i tujurs cette frustrtin qui ne me quitte ps. Celle de me dire que chcun ntre niveu, n peut suver des vies. Que ntre sng peut suver quelqu’un. Et que mi, je ne purri jmis dnner le mien. 

lrs n fit un del tus les deux ? Tu y vs pur mi ? 

 


J’imagine que tu n’as rien compris à mon message ci-dessus. Normal. Il manque trois lettres dedans. A B et O. Désignant les 3 groupes sanguins. Car certaines lettres ont plus de pouvoir que d’autres. Elles peuvent sauver des vies. Et pourtant on en manque !

ABO #missingType

Allez je te remets mon texte, en entier cette fois : 

Tu le sais maintenant, parce que j’en parle souvent, j’ai une maladie du sang. Et à ce titre, je ne peux pas donner mon sang. Cela dit, je te fais une confidence : je n’ai jamais pu donner mon sang. 

Je me rappelle très bien de la première fois. Avec ma soeur, on était allées à une collecte toutes les deux, contentes d’apporter notre petite touche au don de sang. On a fait la queue, rempli des papiers pour donner tous les détails nécessaires santé and co.
Et au moment où, assises côté à côté sur nos fauteuils, on allait me piquer, ça a été la fin pour moi. Impossible pour l’infirmière de piquer. Elle m’a dit direct :

“Désolée, avec des veines comme les vôtres, aussi fines, mieux vaut éviter le don du sang. Gardez-les intactes au cas où il vous arrive un pépin.”

Prémonitoire ? Sur le moment, j’étais tellement déçue de ne pas pouvoir faire ce don… Et aujourd’hui je la comprends. Après avoir été piquée encore et encore, après avoir vu mes veines péter en plein soin, avoir dû changer encore et encore la perf d’endroit (main, coude, même sur le pied)… Je comprends. Nos veines, notre sang est précieux. 

Mais j’ai toujours cette frustration qui ne me quitte pas. Celle de me dire que chacun à notre niveau, on peut sauver des vies. Que notre sang peut sauver quelqu’un. Et que moi, je ne pourrai jamais donner le mien. 

Alors on fait un deal tous les deux ? Tu y vas pour moi ? 

 

>> Je t’invite à poster du 11 au 17 juin, un message sur tes réseaux sociaux sans les lettres A B O pour sensibiliser les gens autour de toi au don de sang avec le #MissingType ! 

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply