Si tu nous suis, tu sais qu’on est ici grands fans d’histoires, et que chaque soir, on en invente une pour Crevette. On est récemment passé au level supérieur : on écrit sur une feuille les personnages, leurs caractéristiques et on fait ça en plusieurs épisodes. Il est toujours question de quête, d’héroïsme et de batailles épiques. Comment alors ne pas avoir dit oui pour tenter l’aventure Epopia ?

 

Epopia, les aventures épistolaires

Epopia, c’est une grande aventure épistolaire à offrir à son enfant (entre 5 et 10 ans)

Il vous suffit de vous rendre sur le site https://www.epopia.com, de choisir l’histoire de votre choix :

  • Mon royaume

 Packshot

Le pitch : Qui n’a jamais rêvé de devenir Roi ou Reine de son propre Royaume ? Si votre enfant souhaite posséder un château-fort, organiser de grands banquets ou chevaucher aux côtés de chevaliers, invitez-le à vivre une grande épopée à l’époque médiévale. Découverte de nouvelles contrées, rencontre avec des créatures fantastiques et des personnages étonnants, votre enfant va prendre d’importantes décisions, résoudre d’étranges énigmes et vivre des aventures véritablement royales ! Les chevaliers ont leurs épées, votre enfant aura son stylo !

  • Ma réserve naturelle

Packshot

Le pitch : Votre enfant adore les animaux à plumes, à poils et à écailles, il rêve de devenir vétérinaire et raffole des astuces magiques de grand-mère à base de plantes ? Propulsez-le au cœur d’une grande réserve naturelle, à la découverte d’animaux rares ou disparus, de la beauté de la nature et de la fragilité des écosystèmes. Nommé(e) Directeur ou Directrice de ce vaste parc animalier, votre enfant va prendre des grandes décisions, résoudre des énigmes et aider de son mieux les animaux du parc et tous ses nouveaux amis !

  • Ma mission dinosaures

Packshot

Le pitch : Votre enfant adore les dinosaures féroces comme le T-Rex et les plus paisibles comme les tricératops ? Il aimerait devenir paléontologue et rêve d’être l’inventeur de la première machine à voyager dans le temps ? Plongez avec lui au cœur d’une mission au temps des dinosaures, où il découvrira d’incroyables espèces de l’ère du Crétacé et différentes créatures et plantes préhistoriques. Nommé(e) Capitaine de cette mission futuriste, votre enfant va aider les explorateurs dans leur quête, en prenant de grandes décisions et en résolvant d’étranges énigmes !

Personnellement, on a choisi l’option 1, le royaume, les chevaliers et la reine pour Crevette ! 

Ensuite, on sélectionne la formule voulue, et on personnalise l’histoire. Epopia nous offrait une aventure de 3 lettres (à partir de 9,99€ pour 1 mois, 29,99€ pour 3 mois), mais il existe une version 1 lettre et 1 version sur 1 an (12 lettres au total pour 99€)

Quelques jours plus tard, la magie démarre dans la boite aux lettres !

 

Acte 1 : un peu de suspens

Dès l’inscription et la personnalisation, on reçoit par mail les premiers éléments qu’on peut imprimer et mettre dans une lettre pour l’enfant, pour titiller son imagination et commencer le teasing ! Cette première missive contient le journal de Terrakana, un petit mot qui donne RDV à l’enfant…

Epopia

J’ai joué le jeu à fond avec une belle enveloppe, des dorures, un ciseaux cranteur…

Epopia

Crevette a adoré et n’y a vu que du feu. Elle a aimé les petits jeux, les clins d’oeil, l’univers.

Epopia

mention spécial au poisson dans la météo, elle m’en parle encore ! 

 

Acte 2 : la première lettre

Une semaine après, on a reçu la première enveloppe. Bien remplie ! 

 

un diplôme, une carte de Terrakana pour se situer par rapport à l’histoire, où coller certains auto-collants, une couronne de reine, un DIY pour faire un bouclier en bois….

Une lettre par personnage pour montrer le point de vue de chacun  et se familiariser avec eux ! 

 

Un badge, une couronne, des autocollants… 

et une enveloppe réponse : car tout l’intérêt de ce jeu épistolaire est que l’enfant participe : il doit répondre aux questions posées par les personnages, s’impliquer, et à l’instar des histoires dont tu es le héros, préciser ce que vont faire les héros à l’étape suivante. Par exemple ici, elle a choisit d’envoyer les héros voir si la forêt cachait des monstres…

On a répondu dans la foulée. La lettre a mis une semaine pour arriver et il faut compter une semaine de plus pour avoir la réponse.

 

L’avis de la famille pastèque

Tout cela est super bien ficelé : l’histoire, les goodies… C’est très riche, bien fouillé, bref… hyper complet ! Et joliment réalisé. Pour Crevette qui n’écrit pas encore bien, l’intérêt est de le faire ensemble : on lit tout dans l’ordre qu’elle choisit ! On est également accompagné par email par le site qui nous prévient quand notre lettre est reçue, quand la réponse part… Cela permet de faire patienter l’enfant. Et ils en profitent toujours pour nous donner des petits conseils au passage, inviter l’enfant s’il veut participer plus à faire un dessin, écrire une longue lettre s’il en ressent le besoin…

Ce  quoi je ne m’attendais pas, c’est l’hyper-engouement de Crevette. Elle m’a demandé mille fois : c’est vrai, je suis vraiment une Reine ? Elle racontait à tout le monde (même à la maitresse…) Ça m’a déstabilisée. Mais là encore Epopia a pensé à tout : ils ont une super FAQ qui guident aussi les parents. Leur conseil : 

La seule limite à respecter et que nous rappelons toujours aux parents est de ne pas mentir à leurs enfants. Si l’enfant est enthousiaste et demande si c’est vrai, nous proposons de lui demander ce que lui en pense, ce qu’il aimerait, et de creuser la question avec lui sans nécessairement avoir besoin de poser une certitude : les courriers ont-ils l’air vrai ? L’adresse est-elle cohérente ? L’histoire est-elle plausible ? Existe-t-il des magiciennes / licornes (par exemple)…

Savoir si l’histoire relève de la réalité ou de la fiction n’apporte finalement pas grand-chose ; dans la vie, on ne sait jamais vraiment où est le vrai et où est le faux ; mais il sera plus intéressant pour l’enfant de prendre conscience de ce que lui aimerait vraiment. N’oubliez pas que les mondes imaginaires font du bien aux enfants : ils les aident à apprivoiser le monde réel.

A l’heure où je vous écris, on a reçu la seconde lettre, et il nous reste à lire encore quelques pages et à répondre ! Elle pense à présent que c’est un jeu, et c’est aussi très bien comme ça.

Bref, on survalide ce jeu-lettres qui emmène l’enfant dans un monde imaginaire et le rend acteur de l’histoire ! 

A savoir : au bout d’un an, l’enfant reçoit même un livre fait à partir des correspondances échangées.