8 mois… et 0 dent !

2013-4633.JPG

 

Crevette a eu 8 mois hier. C’est étrange cette impression que le temps passe vite, et à la fois lentement. On essaie de profiter à fond d’elle, de ses grands sourires dès le réveil, de ses éclats de rire, parfois soudain, et de son bon appétit : pour ça, elle ressemble à sa mère 😉

C’est donc un peu une vie de paradoxe : on a l’impression que notre vie a changé, et en fait, pas tant que ça. Crevette a réussi à faire sa petite place dans notre quotidien, et au final, ce n’est pas un si grand bouleversement. C’est comme si elle avait toujours été là. J’ai bien conscience aussi qu’on a tiré le gros lot : le bébé facile, toujours de bonne humeur, cute à croquer… 

 

La grande nouveauté, c’est qu’elle fait ses nuits : à 21h / 21h30 max elle dort ! Ce qui nous laisse aussi notre soirée pour nous retrouver. Bon, on a toujours quelques levers nocturnes pour lui remettre la tétine (petits râles, mini pleurs… on a compris le message !) Mais on se recouche direct et on repart pour un moment !

Elle maîtrise le retourner sur le ventre, mais pas le retour sur le dos, ce qui parfois génère frustration et chouinage intensif pour qu’on la remette sur le ventre. Elle ne se met pas non plus seule assise, et comme notre credo, c’est de la laisser se débrouiller seule pour découvrir, elle ira à son rythme. Par contre, elle n’arrête pas de babiller : “Bababababa… Papapapa… Mamamama..” et depuis deux jours “Tatatatata”/ Et fait des vocalises qui ont tendance à tester la stridence absolue. Mais on l’aime. Si. Mais si…

 

Ce que j’aime moins, c’est que j’ai complètement oublié Greenshape, Yodélice, Gush et compagnie et que je ne chante plus que des berceuses et des comptines. Je deviens folle avec ses jouets musicaux (mais pourquoi les sons sont otujours AUSSI FORT ? Ils sont sourds les fabriquants de jouets ?). Et je me surprends, même en journée quand elle est chez la nounou, à chanter “Brille briiiiiillleee petite étoile” ou autre “ABCD EFG…”. Quand je m’en rends compte, j’ai un peu envie de pleurer. Mais je suis forte (non en fait pas du tout). 

Alors voilà, c’est notre super star, et même si parfois je flippe un peu parce que j’ai du mal à me projetter dans le futur avec ce petit bout de chou qui va devenir bientôt une petite fille… c’est des beaux moments !