Objectif -15

Alors voila. Y’a un truc que je ne t’ai pas dit. Depuis décembre, j’ai décidé de me reprendre en main. Et de perdre du poids. Des régimes, j’en ai fait plein. Des qui ont marché (WW), des qui n’ont pas marché, et au final, toujours le même résultat : je reprends finalement tous les kilos perdus au prix de gros sacrifices.

En décembre, j’ai été voir une osthéo qui m’a dit que mon corps était vraiment encrassé. Elle m’a conseillé de faire une cure détox pour le foie. Ca m’a fait un bien fou, physiquement, et surtout, ça m’a fait réfléchir et réaliser que je ne pouvais plus maltraiter mon corps comme ça. Et que je devais me rendre à l’évidence.

Ma perte de poids ne peut pas passer par un énième régime où je fais des efforts de ouf pendant 2 mois et reprend illico mes mauvaises habitudes après. Non, maintenant, je dois faire attention… A VIE. J’ai écrit à ce propos sur mon autre blog (oui je te fais des infidélités). Parce que je n’arrivais pas à le faire ici. Mais bon, j’ai changé d’avis. C’est une partie de moi. Au début je me suis mis un filtre en me disant que toutes les blogueuses parlaient de leur régime en ce moment, et que ca ferait effet de mode. Et puis en fait je me suis rendue compte que je m’en fous un peu de ce qu’on pense de moi 🙂 

Première étape : la soupe au chou

Je t’annonce donc fièrement que depuis décembre, j’ai perdu 17 kilos. En rééquilibrant mon alimentation, certes. Mais en m’aidant un peu à côté. J’ai commencé sur un coup de tête en regardant téléshoppping et en achetant une cure de soupe au chou. On te livre la soupe en poudre (qui est plutôt bonne ma foi) et avec, un livret de conseils et un programme sur 3 semaines de repas. Pas compliqué, tu suis le schéma.

La première semaine est costaud, mais vivable. J’ai perdu 3 kilos. Pour chaque tranche de 3 kilos perdus, il faut faire 15 jours de stabilisation. Ca tombait donc pile poil. J’ai reperdu 3 kilos les 15 jours suivants. ça m’a motivée et ma collègue avec. On a reproduit ensemble la phase de stabilisation ensuite, apportant chacune une fois sur deux le repas du midi. C’était très sympa. A deux c’est motivant. Et au boulot, tu te demandes tout le temps comment les autres vont le prendre : le faire avec une collègue, ca facilite tout ! 

 

Ce qui marche avec moi 

J’ai franchement accroché sur cette méthode, outre la soupe en poudre (qu’au final on consomme surtout la première semaine) pour plusieurs raisons : 

  • j’ai toujours faim à 11h du matin normalement : là non, puisque le petit dej est costaud. Thé ou café (je suis plus café avec lait de riz moi) + fruit + tranche de jambon/dinde + un morceau de fromage. Résultat, je n’ai plus faim le matin, donc plus de grignotage
  • j’ai aimé suivre tout bonnement le plan. On te dit quoi manger, tu n’as pas à te casser la tête, à compter les points (si tu vois ce que je veux dire) et à passer une heure le WE à te faire tes menus de la semaine. C’est équilibré, bon, et facile. Tout ce qu’il me fallait.

 

Ce qui a été dur 

  • pas de pain du tout dans le régime (très très dur pour moi au début, mais finalement, ça passe… par contre au resto, je ne peux pas m’empecher d’en manger)

  • pas de féculents (ou peu, et des complets forcément) : dur pour moi parce que j’adore pâtes et riz… Mais comme tout tu t’habitues.
  • bien sur, pas de sucre ajouté : bye gateaux, yahourts au chocolat, and co. Mais idem, j’adore les yahourts nature, ca n’a pas été un gros sacrifice
  • le soir, pas de dessert. Meme un fromage blanc Zero%. A la place une tisane. J’adore finir sur une touche sucrée.

 

Ce qui par contre ne marche toujours pas pour moi

  • Impossible de me passer de mon chocolat le soir. J’ai décidé de ne pas lutter : j’en ai envie, j’en prends. Si c’est pour vivre frustrée à vie, merci bien !

  • Je fais aussi au moins un resto par semaine, sans me frustrer. C’est la façon que j’ai trouvé pour tenir sur la longueur.
  • Le plus dur c’est dehors : resto, chez des copines, évènements blogs avec super buffets. Là je n’y arrive pas. Je me lâche. Je goûte tout comme une accro, c’est ouf. Au tout début, je me faisais ultra violence, et je tenais le coup. Mais après 4 mois de régime, je commence a avoir du mal à me raisonner en présence de bonbons. Genre par exemple. 

 

Et puis le pallier 

Depuis 3 semaines, je stagne a ce -17 fatidique. 
Je suis déjà très contente d’en être là, et tout le monde me complimente, ça fait du bien. J’ai intégré ce qui marche pour moi. Il faut juste que je m’accroche. Aux derniers events blogs o mj’ai été, on m’a proposé de testé plusieurs choses autour de la minceur. Du coup j’ai décidé que pour atteindre mon objectif final, qui est de perdre encore 15 kilos, j’allais faire la testeuse pour vous ;))

ça va me permettre de tenir le coup, et de vous dire ce que je pense des différents produits dont non nous parle à la télé.

et je commence par un mois de Bootcamp avec Valérie Orsoni… Je te raconte ?