Depuis quelques temps il m’arrive de plus en plus d’écouter des podcasts ! Une autre façon de découvrir, d’apprendre et d’évoluer !

Tout comme les livres audios, j’aime les écouter en allant chercher ma fille à l’école, dans les transports en communs… Le podcast est un format court, percutant, et original…

Parmi ceux que je te fais (peut-être) découvrir aujourd’hui, j’écoute certains et certains m’ont été conseillé sur instagram

  1. Vlan de Gregory Pouy parce qu’il traite de marketing, digital et des tendances dans ce domaine sans Bulshitt. 
  2. Transfert by Slate : chaque semaine une histoire vraie, émouvante, excitante… Pour moi qui me demande toujours comment c’est, chez les autres, c’est tout a fait excellent ! 
  3. Stylos Fanny Dalbera interview des auteurs autour de leur processus créatif – sur une idée de Florence Servan-Schreiber
  4. Paroles d’hommes : ma copine Mélanie donne la parole aux hommes, pour parler de leur masculinité, sexualité, parentalité… leur vie, quoi ! 
  5. Les Couilles sur la Table  Comment bien s’excuser, La ligue du LOL… Ce podcast explore des thèmes actuels, un jeudi sur deux !
  6. Generation XX sur l’entrepreunariat au féminin  : inspirants, passionnants, elles parlent de leurs parcours, leurs projets et pourquoi elles le portent ! 
  7. Le gratin : Pauline Laigneau décortique les clés du succès de ses invités (leur routine de vie, ce qu’ils mangent, leur activité sportive, ce qu’ils lisent, comment ils prennent leur décision…)
  8. Sex and Sounds de Maïa Mazaurette (que j’adore) un podcast dédié je cite “aux liaisons fructueuses entre plaisirs d’en-bas et son d’en-haut”.
  9. Splash : deux fois par mois, Splash (produit par Nouvelles Ecoutes), s’attaque à un sujet d’économie plutôt original. Eric Tabbagh, professeur d’économie, répond de façon simple, concise et ludique en s’appuyant sur les témoignages de spécialistes (Les moines sont-ils pétés de thunes ? Intégrer les personnes en situation de handicap coute-t-il si cher ? …°
  10.  Mortel, le podcast de Taous Merakchi (alias Jack Parker) sur la mort pour “briser le tabou qui entoure la faucheuse”.

A suivre parce qu’il se lance tout juste : Mamie dans les orties, consacré à nos mamies comme le nom l’indique, “pour se nourrir d’histoires créatives et audacieuses dans l’histoire”… Surtout parce que nos grands-mères ont tant de choses à nous apprendre sur l’histoire. 

N’hésite pas à ajouter tes favoris en commentaires.