Les gens

Le croque-monsieur

Elle m’aborde dans la rue, me demande une minute. Je m’arrête. Je comprends assez vite qu’en fait, elle fait la manche. Elle me dit :

« Est-ce que par hasard vous auriez une pièce, pour que je puisse manger ?»

Je lui réponds, sans vraiment réfléchir :

– J’allais à la boulangerie, si vous voulez, venez avec moi.

Elle m’emboîte le pas. Dans la boulangerie, je suis un peu gauche, je ne sais pas trop comment lui parler. Je dis :

« Prenez le sandwich que vous voulez. »

Elle me dit :

– Je veux bien le croque-monsieur.

Je souris, passe la commande. On est un peu gênées. Là, je lui dis :

« Ca doit être dur d’aborder les gens comme ça pour leur demander quelque chose. Ca demande du courage, non ?»

Elle réfléchit et me répond :

– En fait, le plus dur ce n’est pas ça. C’est l’ignorance en retour. C’est les gens à qui je dis gentiment bonjour qui me regardent des pieds à la tête et repartent sans un mot. C’est les regards qui fuient et se planquent. C’est plus ça qui est dur finalement.

Je paie. Le vendeur me tend ma baguette, le croque est au chaud. Je lui dis que je dois aller chercher ma fille, que si ça ne la dérange pas, j’y vais. Elle me dit “Pas de problème au revoir”.

Je repars à ma vie. Je ne me félicite pas de mon geste, parce que déjà il n’y a pas de quoi s’auto-congratuler. Que souvent, je ne donne pas. Que parfois, c’est mon regard à moi, qui fuit. J’apprécie juste ce moment partagé, sincère. Cette rencontre autour d’un croque monsieur.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Julesetmoa 4 février 2020 at 10 h 43 min

    Tous les jours devant ma boulangerie, il y a un homme qui vend le magazine Itinérant. Je ne lui achète pas car je n’en ai pas besoin. Des fois, j’aurai envie de lui donner la pièce mais je n’ose pas … mon geste n’est il pas déplacé ? ne devrais je pas plutôt lui offrir un croque monsieur ou autre chose à manger ?
    Ton geste était tellement approprié … que je te félicite tout de même. C’était peut être la seule fois, mais au moins tu l’as fait pour une personne.

    • Reply Audrey 4 février 2020 at 11 h 21 min

      après tu peux aussi lui demander pour engager le dialogue 🙂

  • Reply sof 4 février 2020 at 11 h 11 min

    Beau geste. La plupart du temps, quand quelqu’un qui fait la manche me salue, je lui rends son bonjour… la plupart du temps. Plusieurs fois, je me suis tâtée à proposer à manger comme tu l’as fait mais, est-ce la gêne ou un autre sentiment tout aussi inutile, toujours est-il que je ne l’ai jamais fait…

    • Reply Audrey 4 février 2020 at 11 h 21 min

      j’avais vu un reportage où un homme proposait la moitié de son sandwich à une personne qui faisait la manche pour manger et cette dernière refusait car elle n’aimait pas le poulet… Elle confiait ensuite : je préfère une pièce pour acheter ce qui me plait ! Le fait est qu’on est tous différent, comment savoir quoi dire ou faire ? Je pense suivre son instinct 🙂

  • Reply Luiza - Bébé Chat'Stuces 4 février 2020 at 12 h 31 min

    Bravo !
    Moi en général, selon la personne j’avoue, je dis merci et point barre mais je sais d’où ça vient.
    Ado, devant un supermarché il y avait un jeune homme avec son chien. Ma grand-mère et moi allions faire des courses …. je lui casse les pieds pour qu’elle aide ce jeune homme. Elle fini par acheter un paquet de gâteaux et une boite (qui s’ouvre sans ouvre boite…. ben quoi c’est le tout début) pour son chien.
    En sortant on lui donne. Pas un merci, mais juste des mots un peu Aboyés “j’en veux pas de vos merdes… veux de l’oseille pour payer ma bouteille et mes clopes….”
    Voilà….
    Depuis je donnais une pièce à une dame à Vincennes… le matin . Un jour je suis arrivée avec un café elle m’a envoyé bouler donc j’avoue suis refroidie….

    • Reply Audrey 4 février 2020 at 14 h 46 min

      pas évident en effet

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.