Jeux et activités

Comment gérer un voyage de 33h avec un bébé ?

https://i1.wp.com/www.australiaveo.com/sites/www.australiaveo.com/files/VM_-_departure_1.jpg?resize=500%2C375

 

Et oui, 33h, vous m’avez bien lue !

 

Parce que le voyage en Australie, c’est : 

* partir de chez nous à pied jusqu’au RER (10 min)

* prendre le RER jusqu’à l’avion (45 min)

* attendre son vol après enregistrement (3h)

* prendre le premier vol (11h)

* faire une escale à Shangai (5h)

* prendre le second vol (12h)

* arriver et prendre la voiture jusqu’à destination (45min)

 

https://i1.wp.com/olive-banane-et-pasteque.com/wp-content/uploads/2014/01/Australia_Sydney_Aerial.jpg?resize=300%2C206

 

Donc vous imaginez bien que deux mois à l’avance, je commençais à me flipper pour le voyage. Crevette a 19 mois, ce n’est plus un petit bébé qui dort toute la journée, elle est pleine d’énergie, et aime faire entendre sa voix. Dans un avion, on ne peut pas forcément courir le mille mètre en poussant des cris de joie stridents, sous peine d’ouverture de sas et ejection sans préavis.

 

On avait donc prévu large : deux gros sacs à dos de voyage, remplis quasi exclusivement d’affaires pour elle :

 

De quoi la changer

* 12 couches

* tapis à langer

* lingettes

 

De quoi la nourrir

* on avait commandé le repas spécial bébé et ils nous ont donné une boite avec deux compotes, deux repas du midi et deux du soir (mais version bébé de 6 mois, donc on était contents d’avoir prévu de notre côté un peu de ravitaillement)

* petits gateaux à gogo

* à boire (à savoir que la bouteille d’eau minérale est acceptée au contrôle si tu as un bébé)

 

De quoi la soigner

* doliprane en cas de douleur d’oreilles

* sirop calmant homéopathique : on l’a utilisé une seule fois et ça a été assez efficace.

> ne surtout pas oublier votre ordonnance pour le voyage, sinon les médicaments ne passent pas le contrôle !

 

De quoi l’occuper

* album photo avec les photos de toute la famille, pour la préparer à rencontrer sa tante, son tonton et les cousins qu’elle n’a vu que deux fois, tout bébé

* 3 livres qu’elle adore

* deux peluches qu’elle aime dont celle musicale pour la facilitation du dodo (pour rappel, elle n’a pas de doudou 🙂

 

De quoi la faire dormir 

* Pyjamas longs

* turbulette (s’est avérée très utile)

(à l’aller on l’a changée selon les tranches horaires mais au retour on s’est pas embarrassé de ça, on l’a juste rafraichie régulièrement et changer de body à l’escale).

 

De quoi la changer

* Deux changes complets

* bavoirs

* bodys de rechange

 

BREF ! On avait apporté la maison 😉

 

https://i1.wp.com/olive-banane-et-pasteque.com/wp-content/uploads/2014/01/186097.jpg?resize=180%2C135

 

Et contre toute attente, tout s’est bien passé.

 

* Bien sûr, passer tout un voyage avec bébé sur les genoux, c’est très inconfortable. Le premier vol notamment, j’ai flippé tout le long de m’endormir et qu’elle tombe ! Du coup, j’avais mon écharpe Sling : je l’ai desserrée et m’en suis juste servie comme d’une espèce de ceinture pour la retenir contre moi.  Au second vol, on a eu la chance d’avoir trois places côté à côté et donc Crevette a eu la sienne (voir plus loin A SAVOIR) ! 

* Je pensais qu’elle serait très turbulente mais au début, elle a plus été intimidée. Ce nouvel environnement l’a un peu perturbée, elle regardait tout avec intérêt,souriait aux hotesses et aux voisins, jouait avec le hublot… Mais n’était pas à 100% : OUF !

* Quand j’ai voulu la faire marcher un peu dans le couloir, elle n’a pas voulu. Il faut dire qu’un avion, un peu plongé dans la pénombre, avec pleins de gens assis, à moitié endormis, ca ne met pas en confiance !

* on a tout fait pour qu’elle se sente en confiance et dorme (turbulette, câlins, chansons…) 

* Surtout, on l’a fait BEAUCOUP marcher et courir aux escales.

* Elle a pleuré en tout deux fois, assez courtes, et on l’a rassurée en se levant et en la berçant un peu. La seconde fois, je l’ai carrément emmenée aux toilettes pour la changer, être dans un lieu lumineux et petit et j’en ai profité pour lui donner un peu de sirop calmant.

* Elle a adoré manger avec nous les plateaux repas ! On a découvert qu’elle est fan de nouilles chinoises 😉 Ca l’a beaucoup amusée ! 

* Elle n’a pas eu du tout mal aux oreilles : on a bien veillé à ce qu’elle utilise la tétine aux décolages.

* Elle a kiffé le décolage, l’atterissage, le bruit lors de la sortie du train d’atterrissage, les trous d’airs… Je pense qu’elle sera fan de manèges à sensation 😉

* elle n’a pas touché à ses livres. Par contre elle a joué avec l’écran, adoré voir l’avion faire le trajet en virtuel et allumé et éteint la lumière une bonne centaine de fois (voire appeler l’hôtesse en tapant des pieds sur l’écran)… 🙂

> je signale qu’aucun autre voyageur n’a été blessé durant ce voyage !

 

 

 

 

A SAVOIR :

* Il est important de faire le relais entre parents pour se reposer, sinon c’est trop fatiguant !

* On avait misé sur le berceau / transat que les compagnies mettent à dispo des bébés : on n’a pas pu l’avoir, c’est pour des bébés de 70cm max (pour une raison de sécurité) et Crevette fait déjà 80 cm.

http://images.lpcdn.ca/641x427/201102/25/273748-pour-petits-bebes-pesant-maximum.jpg

* Les places avec l’espace devant les jambes ne sont pas forcément pratiques : en effet on peut mettre nos sacs par terre, mais les écrans sont dans les accoudoirs, ce qui veut dire qu’on ne peut pas lever l’accoudoir pour gagner en place !  

* Le meilleur plan : demander à l’enregistrement s’il est possible d’avoir une place non attribuée à côté des vôtres… Si l’avion n’est pas plein, ils acceptent ! Si non, une fois l’avion rempli, demander à l’hotesse s’il est possible de changer de places, on peut rêver ! Car trois places, c’est l’idéal. Vous pouvez allonger bébé entre vous deux, le laisser assis pendant les périodes d’éveil comme un grand ! Crevette a adoré ça, avoir son écran télé rien que pour elle, se vautrer sur la place, allanguie contre son papa !!

* Pour le retour, prendre le premier vol « de jour » car bébé est en éveil mais comme c’est le premier vol, plutôt tranquille. Au second vol, il dort beaucoup et à l’arrivée, il n’est pas trop décalé !

* dans certains aéroports, des poussettes sont prêtées après les contrôles de sécurité (ou louées). Ca peut éviter de se trimballer la sienne… Renseignez-vous !

Crevette-aeroport.jpg

* En Chine, Crevette a eu un succès fou : notre blondinette habillée tout en rose à fait tourner les têtes des vendeuses dans les boutiques, on nous a même demandé si on pouvait la prendre en photo… Amusant cinq minutes, et un peu flippant rapidement quand ils s’approchent pour la toucher systématiquement. Mais maintenant, elle sait dire NON 😉

Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Hannah Sue 30 janvier 2014 at 14 h 10 min

    Je note tous ces précieux conseils 🙂 

    • Reply Olive 30 janvier 2014 at 14 h 46 min

      tu prévois un voyage bientot 🙂 ??

    Leave a Reply