Quand tu as ton premier enfant, tes repères changent… Tu changes. Tu n’en as pourtant pas l’impression, mais au fond de toi, tu sais…

Parce qu’avoir un enfant, c’est un peu comme :

 

 https://i2.wp.com/olive-banane-et-pasteque.com/wp-content/uploads/2014/02/19255628.jpg?resize=226%2C300

Jouer dans “Un jour sans fin” 

Tous les jours, c’est un peu la même routine… Lever, bibi, jeu, nounou, travail, recuperation chez la nounou, manger, bain, jeu, dodo… et quand tu rentres de la nounou, généralement à la même heure, tu croises les mêmes gens dans la rue (en ce moment, une vieille dame toute tirée et brushée avec plein de maquillage et son chien tout moche – et à chaque fois Crevette dit “CHIEN !”, le monsieur dégarni avec le bras dans le plâtre…)

 

Vivre en permanence bloqué dans un manège

“It’s a small, small wooooorlllld” et autres musiques abétissantes te collant à l’oreille comme un chewing-gum sous ta semelle. Genre ” A,B,C,D… je connais mon alphabet, ….”. N’est-ce pas ?

 

Avoir un réveil qui sonne tous les jours à la même heure…

Sans avoir besoin de l’activer ni de piles. A croire que Crevette est comme le crocodile de Peter Pan : elle a avalé une horloge. Tous les matins, à 7h30 tapantes, on commence à l’entendre gazouiller.

 

S’oublier, un peu, beaucoup

Parce que tu penses tout le temps à mini-toi : avant quand tu partais en WE, ta valise était toujours complètement blindée. Maintenant, une fois que tu as mis toutes les affaires de bébé, tu combles vite fait avec les tiennes et tu te demandes pourquoi tu te prennais tant la tête avant… Et d’ailleurs…. 

 

Se demander en permanence “Comment on faisait avant” ?

Qu’est-ce qu’on faisait de tous ces week-ends ? Hein ? Quand tout n’était pas réglé sur le mini-chou (bébés nageurs le matin, repas à 11h15, jeu, sieste, balade l’après-midi, re-sieste, re-jeu, diner à 18h15, bain, jeu, calin, dodo…) ?

Comment on faisait pour être tout le temps crevé alors qu’on dormait TOUTE LA NUIT d’un bon sommeil du juste ?

Comment on faisait pour sortir, et se coucher tard (et pas à 23h parce qu’on est trop claqué ?)

Comment on faisait pour voir autant nos amis (déjà parce qu’avant ils nous proposaient des trucs… hum), aller au ciné, au théatre, à l’expo truc… et quand même râler parce qu’on avait l’impression de rien faire ?

Comment on faisait pour lire ? Parce que maintenant, au bout de deux pages je m’endors ?

 

C’EST QUOI LES INDICES POUR VOUS ? 🙂