Ciné TV, L'école

Comme d’hab’

Comme d'hab'

« Comme d'hab ». C'est le texto qu'envoie chaque matin le parent qui emmène Crevette à l'école à l'autre.

« Comme d'hab », ça signifie : elle a été top le matin, n'a pas fait d'histoire pour aller à l'école. Sur place, elle s'est même montré de bonne humeur et joueuse. Jusqu'au moment où il a fallu partir.

Là, elle se transforme en hulkette. Crie. Pleure. Se met parfois en colère.
Non, elle ne veut pas qu'on parte. Mais il faut bien.

« Comme d'hab ». J'aurais voulu te dire que ça y'est, c'est bon, après un mois d'école, tout est arrangé. Mais non. Il faudra encore un peu de temps. Au moins, elle ne s'accroche plus à nous comme une moule à son rocher. Il y a du progrès.

Et comme d'hab, je sais que je vais la retrouver ce soir, joyeuse, contente de sa journée.

#vismaviedeparent.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Carine P 3 octobre 2015 at 17 h 05 min

    Tiens tiens ça me dit quelques chose ça. Eh oui l’an dernier Mini J m’a fait la même chose, presque tous les jours surtout les après-midi (2 par semaine finalement, c’était trop fatiguant pour moi cette lutte pour la mettre à l’école alors que j’étais à la maison mais un retour complet en arrière n’était pas possible non plus). Eh oui jusqu’en juin, pas de pleurs mais des raleries, des « je ne veux pas y aller »… Pourtant j’ai eu le droit plusieurs fois à « C’était trop trop bien l’école », mais suivi aussitôt de la phrase qu’on n’a pas envie « mais je ne veux plus jamais jamais y aller ». Elle a passer toutes les vacances à éviter le sujet… Je redoutais la rentrée, j’étais hyper stressée. Comment j’allais faire entre Mini J qui ne voudrais sans doute pas y aller et Petit K qui faisait sa première rentrée? (sans compter le bus pour Mlle C qui allait en 6eme) Bref finalement Mini J était heureuse d’aller à l’école, toute contente de découvrir sa nouvelle classe de retrouver sa copine MAIS surtout de savoir que son frère serait à la récrée avec elle. Depuis elle a du râler 2 fois pour y aller (un peu de fatigue les après-midi, il n’y a plus de sieste en MS). Bref Petit K n’a pleuré que les 3 premières matinées, maintenant c’est top. (sans doute une grosse part de jalousie pour Mini J l’an dernier quand je rentrais avec Petit K)
    Alors j’espère que Crevette redoutera moins le moment de la séparation (puisque le problème c’est juste ça) très vite. Et bon courage car c’est vraiment usant cette situation.

  • Leave a Reply