Avant de tomber enceinte de Crevette, j'allais 2 à 3 fois par semaine au sport. Une salle réservée aux femmes près de mon travail, où je me rendais entre midi et deux pour me dépenser. J'aimais vraiment ça. Je n'ai jamais été une grande sportive, mais par contre, j'étais assez régulière dans mon effort.

 

(genre clairement, là c'est pas du tout moi 🙂

 

Enceinte, j'ai arrêté la salle de gym et suis passée à la piscine. Je nageais mon kilomètre, et ça me faisait un bien fou. J'y suis allée jusqu'à mes 7 mois et demi de grossesse. En parallèle, je faisais du yoga prénatal, idéal pour les étirements mais pas très "sportif".

 

Et puis j'ai accouché. Au début, j'allais encore le samedi matin à la piscine. Et les bébés nageurs ont pris le créneau. Et c'était hors de question que je retourne à la piscine le dimanche (déjà que je me lève le samedi, j'ai le droit de dormir un peu le dimanche quand-meme ! )

 

(c'est toujours clairement pas moi 🙂

 

Mais, en nous inscrivant à bébés nageurs, j'ai vu que le quartier proposait aussi des cours d'aquagym et de zumba. J'ai repoussé l'inscription parce que je lançais ma boite, je ne savais pas comment ça allait se passer. Bref, je me cherchais des excuses. C'est clair. 

 

Là, j'ai commencé à avoir toujours mal quelque part. Le dos, les genoux, les épaules, la nuque. Mon corps se rappelle à moi, et me dit à sa façon de reprendre le sport parce que là, non c'est plus possible. Du coup j'hésite.

 

Plusieurs options se sont présentées à moi : 

1) reprendre le sport à la salle > Option logique mais logistiquement délicate : je travaille maintenant à 45 min de la salle de sport… Quand aurais-je l'occasion d'y aller ? Aller dans une autre salle ? hyper cher…

2) est-ce que je m'inscris à l'aquagym avec l'asso' de quartier comme j'avais planifié de le faire, tant pis si on est en plein milieu de l'année ? > définitivement l'option de facilité et la plus économique

3) Est-ce que je vais au boulot en vélo, comme me l'a conseillé mon coloc de bureau, sportif et fan de vélo ? > Option qui, je ne vous le cache pas, n'est clairement pas étudiée : je me vois mal arrivant toute suante au bureau, passer toute la journée comme ça, rentrer le soir et devoir aller chercher Crevette en vélo (donc acheter un siège pour elle)… 

4) me mettre au footing > Option ahahahahahah. Je déteste courir.

5) Me mettre à la rando > Option en ballotage. Je vous explique pourquoi…

 

 

En fait, j'aime bien marcher. Dehors, dans la nature. Ça me détend. Mais, avec mon surpoids, j'ai toujours dis non à la rando. Par contre, en partant avec mes amis en vacances, on a souvent fait des petits treks et je n'avais d'autre choix que de suivre (ou d'attendre trois plombes en bas toute seule avec un livre et montrer que j'étais une petite fiotte sans courage). J'en ai bavé, parfois même pleuré. Je me souviens notamment : 

> d'un trek en Grèce où on grimpait sous un soleil tapant et où le chemin était à pic

> d'un trek en Corse, où on a suivi le parcours d'un facteur et où j'ai cru mourir 5 fois (je ne verrai plus jamais la poste sous le même regard)

> d'un trek en Bulgarie sur le chemin de 7 lacs superbes, où je me suis fait doublée par un papi vaillant sur la route et où j'ai eu envie de le pousser dans le ravin pour cette infamie…

 

et pourtant… 

malgré toute cette sueur, ces larmes, cette rage contre moi-même, les encouragements de l'homme "mais si tu peux y arriver"… rien ne vaut le plaisir du dépassement. Quand, en haut de cette foutue montagne, tu te rends compte du chemin parcouru. Tu sens la fierté : "boudiou, je l'ai fait, j'ai vaincu" Un peu comme le jour où j'ai fait du saut à l'elastique. Tout est possible. Il faut juste se lancer.

 

Du coup, j'ai même commencer à regarder le matos potentiel (sur Campz, Decat' et compagnie)

Bref.

Le hic #1, on habite Paris. Pour la rando, tu repasseras. Ça n'exclut pas les vacances cela dit…

 

Et le hic #2, c'est que maintenant on a Crevette. Faire de la rando avec bébé c'est comment ?

 

Je suis tombée sur un article de family Deal où dès la premiere phrase ça m'a calmée :

"1- Avoir déjà l'habitude de randonner sans bébé"

 

Mais bon après on peut peut-être juste commencer par des petites balades… et voir ensuite plus grand ! Comme sur Enfant Voyage

 

En gros, je pensais combiner : OPTION 2 pendant l'année (aquagym ou zumba) et OPTION 5 en vacances…

 

VOUS M'AIDEZ DANS MA REFLEXION ?

 

Reprendre le sport après bébé