Je suis cette maman...

… qui chante tout le temps ("il est temps de mettre ton puuuuullllll" sur l'air de "il est venu le temps des cathédraaaaalllees")

… qui fait la folle avec sa fille à la maison

… qui connait par coeur (presque) toutes les comptines

… qui fait des grimaces et des guillis pour chasser les pleurnicheries

… qui fait des petits plats que sa fille mange à moitié (alors qu'elle dévore les plats tout prêts, désespérant)

… qui adore faire des bisous dans le cou de sa Crevette, et surtout quand celle-ci lui dit "encore mamannnnn" avec bonheur

… qui ressemble à une montagne que sa fille a jurer de gravir par tous les côtés

… qui est chaque jour surprise par l'évolution de sa choupette

… qui a le coeur qui explose de fierté quand on lui dit que sa fille est A-D-O-R-A-B-L-E

… qui n'en revient pas comme sa fille est jolie, et n'hésite pas à lui dire

… qui se fait un devoir de dire à sa Crevette, à la fin du rituel du dodo : "Papa et Maman t'aiment fort. Tu es notre petit trésor, on est très fiers de toi", parce que je sais combien c'est important que certains mots soient dits

… qui filme sa fille en train de faire des bêtises au lieu de lui dire d'arrêter (parce qu'en fait c'est drôle)

… qui dit crotte pour ne pas dire merde

… qui aimerait bien dormir plus le samedi et le dimanche matin

… qui adore jouer au parc avec sa fille

… qui n'aurait pas cru qu'elle aimerait autant jouer avec sa fille (justement)

… qui, parfois, aimerait bien se mettre en mode pause, arrêter une minute d'être mère, responsable, et qui culpabilise aussitôt

… qui court tout le temps le soir en sortant du bureau pour aller chercher sa Crevette plus tôt

… qui respire sa petite tête et son parfum naturel de grand baby dès qu'elle peut

… qui la regarde dormir, paisible, pendant de longues minutes, en soupirant d'amour

… qui parfois aussi se demande quel monstre vit en cette créature de 2 ans et des poussières, qui la fait hurler aussi fort, hoqueter, grosses larmes à l'appui pour parfois rien

… qui parfois a une envie immense de pleurer de découragement et d'incompréhension, parce que c'est dur de voir son enfant malheureux et de n'avoir aucune prise dessus

… qui fait tout pour rester zen et décontract', même quand ca ne va pas

… qui adore rire avec elle quand tout va mieux

… qui parfois se force à lâcher son téléphone/clavier pour VRAIMENT partager tous les moments possible avec sa fille

… et qui profite à 1000 pour cent de ce petit être magnifique qui grandit trop vite.

Je suis cette mère, et tant d'autres à la fois !