Ces moments-là

Un amour infini

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://2.bp.blogspot.com/_x36hFu0zJOE/SIjjm__szUI/AAAAAAAAAMY/fuNMfekPOoE/s400/P1050946b.JPG&sa=X&ei=A97xT7WyLZSX0QW3sLD_DQ&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNEENKcTjeInwaqp5Erp9XMdEXzu1g

On m’avait pourtant prévenue : « Tu verras quand tu auras un enfant, tu vas t’enticher de lui, et surtout d’une force incroyable ! »

 

Je m’y attendais donc mais tant que tu ne l’as pas expérimenté toi-même, tu ne peux pas te rendre compte de la puissance de cet amour si particulier. Quand j’ai tenu la crevette dans les bras pour la première fois, ça m’a fait quelque chose (je ne peux pas dire le contraire) mais je n’en étais pas encore au stade d’aujourd’hui. La première journée, allongée dans mon lit d’hôpital, son petit berceau à mes côtés, tournée vers elle, je la regardais, ne réalisant toujours pas que ce petit être était dans mon ventre quelques heures auparavant. Que c’était nous qui l’avions faite, avec son petit nez en trompette, et que maintenant, il allait falloir s’occuper d’elle. 

 

Depuis, jour après jour, on apprend à la connaître, on la voit changer, on se dope à l’odeur de son petit crâne, on joue avec ses doigts tous fins, longs, s’extasiant devant tout ce qu’elle peut faire (cf la note « En mode #emerveillement »). Bref, on en croquerait.  

 

Quand je vois l’homme regarder la crevette, je sais que je ne suis pas la seule : on est tombé en amour de notre fille. Au point de soupirer longuement avec passion en la regardant dormir, ou manger. D’avoir une larme de désespoir de ne rien pouvoir faire quand elle se tord de douleur avec ses maux de ventres et autres coliques. De lui chuchoter mille promesses et mots d’amour au creux de l’oreille. De fredonner des chansons inavouables pour l’endormir (parfois, on ne sait pas pourquoi telle ou telle chanson s’impose à nous 😉 ou la calmer. Et de lui dire surtout, toujours et encore, combien on l’aime. Qu’elle ne se fasse pas de souci. Papa et maman sont là.

 

Tout s’est fait si naturellement, s’est imposé à nous. Et finalement, ça tombe bien : parce qu’on sait pertinement que c’est une (belle) aventure qui va durer toute une vie !

 

Conseil du jour : profiter de chaque moment, car les mininous ont tendance à évoluer très très vite. Déjà, là, quand on regarde son petit visage, on se rend compte à quel point elle a changé en trois semaines !

Previous Post Next Post

You Might Also Like

20 Comments

  • Reply cubik 2 juillet 2012 at 20 h 17 min

    encore une qui sera pourrie gatée

    • Reply Olive 3 juillet 2012 at 16 h 31 min

      même (pas) vrai

  • Reply Isabelle dans les étoiles 2 juillet 2012 at 21 h 13 min

    Et ce n’est que le début 😉

    Perso même si j’ai adoré la période nourrisson, plus le temps passe plus je kiffe. Je n’ai pas envie de revenir en arrière même si ce fut une période formidable.

    Voir grandir ma Sucrette, l’entendre babiller toute la journée, faire du 4 pattes, me faire la vie pour m’obliger à courir après des put**** de canards, j’en redemande!

    Enjoy 😉

    • Reply Olive 3 juillet 2012 at 16 h 31 min

      que de bons moments en persepective alors 🙂

  • Reply Jean Francis 3 juillet 2012 at 1 h 32 min

    Tu me fous la chouine avec tes chansons inavouables et tes promesses d’amour au creux de l’oreille 🙂

    • Reply Olive 3 juillet 2012 at 16 h 32 min

      t’es trop sensible, pas comme moi, je suis une pierre, un roc (hum crédible ?)

  • Reply kanddye 3 juillet 2012 at 1 h 33 min

    C’est tout à fait ça !

    • Reply Olive 3 juillet 2012 at 16 h 32 min

      😉

  • Reply Lo 3 juillet 2012 at 7 h 30 min

    Et c’est pas fini ! Là vous avez pris perpet’.

    Après ce sera l’émerveillement sur sa capacité à bouger, à comprendre certaines choses, à faire des bêtises aussi.

    Puis ce sera l’extase devant ses dessins, ses questions sur le fonctionnement du monde, etc.

     

    Par contre c’est vrai que ça va très très très vite.

    • Reply Olive 3 juillet 2012 at 16 h 32 min

      on va tout faire pour en profiter un max !!

  • Reply MaCyMa 3 juillet 2012 at 8 h 06 min

    Bien dit, c’est exactement ça! et de jour en jour, j’ai comme l’impression que l’amour que je porte à Paquet déborde encore plus. 

    • Reply Olive 3 juillet 2012 at 16 h 33 min

      « paquet »

  • Reply Lol 3 juillet 2012 at 15 h 25 min

    Mmmmmh, que c’est doux à lire, doux de vous savoir si heureux, doux de se rappeler ce que tu ressuscites pour nous… Merci pour ce beau billet ! Un petit tuyau pour les coliques de ta fille,
    donné par une ostéo pour bébé : tu la tiens contre toi, son dos contre ton ventre, assise dans ton bras gauche (tu es droitière ? je ne sais plus…) et avec l’autre main, tu ramènes ses petites
    jambes croisées contre son ventre, comme en lotus, avec une pression douce mais intense, qui l’aide à évacuer ses gaz. Parfois, ça donne des pffffrrrrrrr très impressionnants. Mais efficaces !
    Bisous les amoureux !

    • Reply Olive 3 juillet 2012 at 16 h 31 min

      c’est noté ! merci pour le tuyau ! bises à ta petite famille;)

  • Reply Loupy 3 juillet 2012 at 17 h 49 min

    Tu décris merveilleusement bien ces premières semaines… chez nous aussi, c’est exactement comme ça !

    • Reply Olive 3 juillet 2012 at 17 h 59 min

      merci du compliment :-)) c’est bon hein ?!

  • Reply Bitrix 4 juillet 2012 at 13 h 24 min

    Hello

    Qu’il est émouvant cet article et tellement vrai… Et après quand le deuxième arrive, le coeur se gorge encore plus d’amour… Nous, on s’est fait cette reflexion là : « pfouh là là, ça veut dire
    que nos parents, ils nous aiment autant que ça ! », une sacrée claque et encore plus un grand merci à nos parents qui nous ont permis de deveznir ce que nous sommes… B ises à tous les trois et
    au plaisir de se revoir…

    • Reply Olive 4 juillet 2012 at 14 h 51 min

      donc si tu en as un troisième tu crois que ca va encore grandissant 🙂 ??

  • Reply Seashell 24 juillet 2012 at 10 h 24 min

    A ton dernier commentaire : ouiiiiii !

    Et moi qui me noie encore dans les hormones de grossesse, je verse ma larmichette en lisant ta note. Je le sais pourtant, je l’ai déjà vécu, mais c’est loin déjà. J’ai l’impression de ressentir
    tout ça à nouveau en te lisant.

    J’ai hâte j’ai hâte !! 

    • Reply Olive 25 juillet 2012 at 14 h 27 min

      tu es enceinte ??? :)))))

    Leave a Reply